.

.

jeudi 30 avril 2020

Jeu du confinement - Avril 2020 (31)


J'avais créé ce jeu pour mettre un peu de sel dans cette période triste. C'est un travail très chronophage que d'alimenter un jeu quotidien en plus de mes envois...
Je rappelle qu'outre Paris-Bise-Art, je m'occupe de Commerces Immarcescibles, de la Bibliothèque de Paris-Bise-Art et du compte Twitter @ParisBiseArt.

Tant qu'il était bon enfant, ce jeu en valait la chandelle, mais dès lors que dans les cinq minutes après leur publication, les énigmes étaient résolues, il est évident qu'il avait changé de nature.
Croyez-moi, lorsque vous avez passé un dimanche entier à préparer vos envois, et qu'en cinq minutes, la messe est dite, vous êtes un peu découragé.

Je n'ignore pas les progrès accomplis par les moteurs de recherche par image et je n'en veux pas à ceux qui les utilisent; j'ai tenté - en vain - de contacter certains d'entre vous afin d'étudier la possibilité de contrer ces moteurs ultra-puissants.

Donc, en attendant que je soit plus fort que Bill Gates et Steve Jobs réunis, j'interromps le jeu du confinement aujourd'hui.

                                                                                    JPD


Jeu du confinement - Avril 2020 (30)

Qui est cet homme ?
Quel est son métier ?
Où se trouve cette plaque ?


Bonne chance à presque tous !

Pérégrinons au Louvre (8)

Suite de notre promenade sans but dans un Louvre réservé à Paris-Bise-Art !

Nicolas et Marcelle Landau furent de grands collectionneurs d'objets insolites et scientifiques; ils ont fait don de cette collection au Louvre:





 Cette pendule s'appelle "La création du monde". Paris 1754.
C.S.Passemant, ingénieur et F.T. Germain, bronzier.

  



Toujours dans le département des objets d'art, quelques objets ayant appartenu à Marie Leszczynska, reine de France:






Boiseries du cabinet de l'hôtel Villemaré-Dangé, place Vendôme à Paris:






Somptueux décor peint, mobilier et objets d'art, donnés au Louvre par Isaac de Camondo:









à suivre...

La queue de cochon de la rue de Bièvre

Si vous vous placez au coin de la rue de Bièvre et du quai de la Tournelle, vous verrez plusieurs choses intéressantes.


Tout d'abord deux repères de nivellement dont un rare repère-console en dessous duquel est placé un repère-cylindre:


Et puis - chose rare sur la voie publique - une queue de cochon en parfait état surmontant l'entrée d'une cave:


Rappelons que ces queues de cochons étaient utilisées comme point de levier pour, à l'aide d'une corde, remonter de la cave des charges lourdes comme le bois ou le charbon.


Angle quai de la Tournelle et rue de Bièvre, Paris V°.

mercredi 29 avril 2020

Jeu du confinement - Avril 2020 (29)

Oh, le beau dôme !
Mais où l'ai-je vu ?


Pas bonne chance à tous !

Pérégrinons au Louvre (7)

Quand on a tout vu au Louvre, il reste toujours quelque chose à voir !
Suite de notre balade dans dédale où la beauté est partout...


La toilette de Vénus. Cette coupole (toile marouflée) vient du salon de compagnie du petit hôtel (dit "Petits appartements) du Palais Bourbon. Ce pavillon a été détruit en 1846 pour laisser place aux bâtiments du Ministère des Affaires étrangères.



 Le département des objets d'art renferme des trésors:



 



Ici les boiseries et le mobilier proviennent du château d'Abondant (Eure et Loir).



 Ici un portrait du duc de Chaulnes, représenté en Hercule, par Jean-Marc Nattier:


Des objets précieux comme s'il en pleuvait:




 


Plafond d'une grande salle du palais Pisani près de Santo Stefano à Venise:


 


 à suivre...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...