.

.

lundi 4 juillet 2022

Premier jeu du Tour de France au Danemark

 Tiens, j'ai trouvé une petite bête !

Mais où ?


Bonne chance à tous !


Maison d'artistes rue Jean-Baptiste Say

La rue Jean-Baptiste Say est de ces rues où l'on ne va jamais, lotie comme son voisin le lycée Jacques Decour sur les terrains des anciens abattoirs de Montmartre.

Le seul immeuble qui vaille qu'on s'y arrête se situe au numéro 10; c'est ce qu'a fait notre lectrice Laurence DJ !


Excellent réflexe de Laurence: je vois une porte ouverte (pour travaux), je sors mon appareil-photo !

J'ai dit que c'était une maison d'artiste, d'une part pour la décoration des parties communes, mais aussi parce que cet immeuble abrita deux peintres: Jean-Joseph Bellel (1816-1898) qui avait là son atelier, et le peintre Fritz Zuber-Bühler qui y est décédé ! 



Alors là, le bras m'en tombe !



 Un grand merci à Laurence !

10 rue Jean-Baptiste Say, Paris IX°.


Tennis de la Cavalerie

 Vous viserez d'abord l'immeuble classé construit en 1924 par le célèbre architecte des années 30 : R. Farradèche.

Si vous roulez en Aston Martin, ça tombe bien, c'est votre concessionnaire !


Si vous chevauchez votre fougueux destrier, vous baisserez la tête en passant la porte et vous grimperez par la rampe hélicoïdale jusqu'au dernier niveau, le sixième.


Quel que soit votre mode d'ascension, vous vous heurterez à une porte fermée qui ne s'ouvre qu'en de très rares occasions et pas pour n'importe qui ! 😇


Vous profiterez de la vue exceptionnelle...



Vous admirerez les vestiaires, dignes d'un club anglais:


Et vous vous retrouverez - raquette en main - sur le plus haut court de tennis de Paris !



Le toit a bien failli disparaître lors de la tempête de 1999: il a été entièrement reconstruit en bois en 2000.


Mais la meilleure façon de se rendre compte de l'importance du lieu, c'est de prendre de l'altitude !


Le restaurant adjacent - le R - est fermé comme tant d'autres lieux à Paris. Peut-être rouvrira-t-il un jour ?

6 rue de la cavalerie, Paris XV°.


vendredi 1 juillet 2022

mercredi 29 juin 2022

Café Louis-Philippe

 Notre envoyé spécial Claude P a pensé à juste titre que vous deviez avoir soif; il nous convie donc au café Louis-Philippe, dont le décor daterait de 1810.






Dans ce décor Louis-Philippard, la plus belle chose est sans conteste l'escalier !



Vous ai-je dit que j'aimais les escaliers ?




À la votre ! Et merci à Claude !

66 quai de l'hôtel de ville, Paris IV°.


La chapelle des sœurs auxiliatrices

 Mais qu'y a-t-il derrière ces hauts murs et cette porte bleue jamais ouverte ?

Il y a le couvent des sœurs auxiliatrices qui ouvre parfois ses portes lors des Journées du patrimoine.


Une fois la porte passée, nous nous trouvons devant la "Barouillère", maison d'accueil des sœurs: 



Devant nous, la façade un peu austère de la chapelle; la porte est ouverte, entrons !



Cette chapelle qui a la taille de bien des églises de campagne brille par sa clarté et par sa propreté !






Avouez que vous n'aviez jamais vu d'autel comme ça !


La sono:






Le jardin n'est pas bien grand, mais c'est suffisant pour se sentir apaisé.







Il faut prendre du recul pour découvrir le magnifique dôme aux tuiles vernissées unique à Paris !


Je ne saurais trop vous conseiller de consulter leur site fort bien fait; vous y saurez tout, même comment devenir une sœur auxiliatrice !

16 rue Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle, Paris VI°.