.

.

lundi 7 septembre 2020

La mort lente du centre de Paris (1) - Rue de Rivoli

On entend dire que les commerces ferment le long de la rue de Rivoli depuis que celle-ci a été fermée à la circulation. On entend aussi le contraire.
Il est bien difficile de se faire une opinion; c'est pourquoi j'ai décidé d'opérer une vérification des faits (en français fact cheking) en parcourant la totalité de la rue de Rivoli (et quelques rues adjacentes) afin d'y dénombrer les commerces fermés.
Photos prises les 3 et 4 septembre 2020.

Nous commençons par le numéro 5:


21


28


55


76


85


87


88


92


96


98


108


134


140


142


144


158


162


162b


Les numéros 164 à 168 sont totalement fermés; c'est l'ancien Louvre des antiquaires qui lui-même succédait aux Grands Magasins du Louvre.



172


174


176


178


180


182


184


186


186b


188


188b
Ici, c'était le VIP Room, qui avait pris la suite de la Scala...


194


198


206


208


212


236


238


250


Alors bien sûr, j'entends déjà les thuriféraires de la mairie de Paris crier à la manipulation, que le Covid19 est le seul responsable, etc, etc...
Ce n'est pas faux, mais si la pandémie a indiscutablement eu une influence sur la fréquentation du centre de Paris, ce phénomène n'est pas mono-factoriel. Il suffit pour s'en convaincre de parler avec les restaurateurs du secteurs pour entendre que la fermeture de la rue de Rivoli a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase et sans doute le coup de poignard qui va les achever.

Rue de Rivoli, Paris I°, Paris IV°.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous devriez faire le même reportage rue de Rennes, rue du Four et sur tout le boulevard Saint-Michel : une désolation.

Grog a dit…

Une bonne partie de ces boutiques de la rue de Rivoli, surtout sur la partie ouest, sont destinées aux touristes (bureaux de change, souvenirs, cafés, glaces, ...), c'est relativement normal qu'elles soient fermées; mais est-ce temporaire ou définitif ?
C'est de toute façon une rue où il n'a jamais fait bon, ni du temps passé de la circulation trop intense, ni du temps présent de la circulation trop calme; une renaissance post-COVID lui fera le plus grand bien !

Anonyme a dit…

c'est beau , il y en plein qui
sont revêtues d'un habit
d' " ART MODERNE " ( tags )

ce qui est hypervalorisant !
et amplifie la beauté de le ville lumière .

Tilia a dit…

Remarquable reportage sur un sujet qui me dépasse un peu vu que je ne suis pas parisienne.
Mais grâce aux photos de Street View, mon œil investigateur a repéré les placards d'un permis de construire à hauteur du 166 rue de Rivoli.
Quelques clics plus tard, je découvrais le projet Louvre Saint-Honoré....
Un rapport avec la fermeture des petits commerces destinés aux touristes peu fortunés, dans ce secteur des arcades qui va devenir tout ce qu'il y a de plus huppé, branché, prestigieux,chic, distingué (rayez les mentions inutiles) ?

Lude a dit…

Sinon ça fait belle lurette qu'on ne peut pas se garer rue de Rivoli et alentours. En quoi la restriction de la circulation a changé quoi que ce soit ? Vous croyez vraiment que des gens allaient faire leurs courses rue de Rivoli en voiture ?

JPD a dit…

Si vous avez en tête les courses du samedi où l'on remplit le coffre de la voiture le samedi au supermarché, non bien sûr, vous avez raison.
En revanche, compte tenu de la position centrale du quartier, nombre de rendez-vous, de réunions, de repas d'affaire ou de famille avaient lieu ici car le centre est équidistant des autres quartiers. Aujourd'hui, parlez avec des restaurateurs et vous verrez la triste réalité...

Unknown a dit…

Bonjour, je découvre le reportage directement sur le site (petit bug dans le mail qui l'annonçait).
Grande tristesse pour tous ces commerces fermés et surtout les centaines / milliers de personne sans emploi.
Je n'habite pas loin du boulevard Saint Michel : des quais, jusqu'au Luxembourg, 1 enseigne sur deux a déjà tiré le rideau et vue la fréquentation, d'autres vont probablement suivre.
La raison au covid, plus qu'à la Mairie effectivement.
Mairi que je ne défends pas pour autant : les aménagements des pistes cyclables sont affreux, du jaune fluo sur l'asphalte noire. Rue Saint Jacques, bd Saint Michel, rue de Rivoli, rue de Vaugirard, ... très très très moche. Au secours !!!! Et pourtant suis cycliste et valide le tout vélo.

Anonyme a dit…

tout à fait d'accord les pistes cyclables de paris devraient prendre exemple sur celle de Neuilly sur seine, de jolies séparation en pierre ou en végétale plutôt que ces plots jaunes hideux

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...