.

.

lundi 31 mai 2021

Dernier jeu du mois de mai et premier jeu du mois de juin - Mai 2021.


 J'ai pris cette photo récemment mais je ne me souviens pas où ni ce que c'était...

Pouvez-vous m'aider ?



Bonne chance à tous !


Une courette rue de Sévigné (sans marquise).

Figurez-vous que c'est par hasard que Fati a découvert cette courette; bénissons ce hasard !


Le 6 rue de Sévigné n'est pas le plus bel immeuble du quartier, tant s'en faut, l'entrée ne paye pas de mine, et pourtant...


Au bout de ce couloir, rien moins que trois escaliers coincés dans l'enchevêtrement des bâtiments...



Des plantes partout, une petite fontaine...

Un escalier qui sent bon la cire (Je n'en sais rien mais je le sens comme ça !)...



En fond de cour, un autre escalier farci de tomettes...



Des balustres en bois tourné...


Des fenêtres en culs-de-bouteille (Fati parle de fonds de bouteille parce qu'elle est bien élevée)



Alors, faute d'inattention !

Avouez que vous n'aviez pas vu cette queue de cochon judicieusement placée au-dessus de l'escalier de la cave:


Enfin, cerise sur la McDo, regardez cette magnifique pierre à bois !



 Merci Fati et bravo pour cette trouvaille !

6 rue de Sévigné, Paris IV°.


Les fontaines de l'hôtel de ville: le mystère s'épaissit !

 Y a-t-il à Paris une malédiction frappant les fontaines ?

Pourquoi disparaissent-elles subitement ?

Que sont-elles devenues ?

Je parle des fontaines de l'hôtel de ville, bien sûr...

***

Rappel des chapitres précédents (Clic 1 et Clic 2)

Photo de 1852: l'ancien hôtel de ville et le pont d'Arcole, alors pont suspendu:


1870: le pont d'Arcole a été reconstruit devant l'ancien hôtel de ville:


1871: l'hôtel de ville est en ruine après avoir été incendié par la Commune:


1882: l'hôtel de ville a été entièrement reconstruit à l'identique. Pour l'inauguration, deux fontaines "provisoires" ornent la parvis; elles disparaitront deux ans après.


Alors que nous pension résolu le mystère des fontaines de l'hôtel de ville, le feuilleton rebondit avec ces deux photos: il s'agit d'une maquette en bronze de l'hôtel de ville représentant l'ancien hôtel de ville avant l'incendie du 24 mai 1871.
Et là, surprise: deux fontaines !


En regardant de plus près, ces fontaines se trouvaient sous la façade sud, le long de la Seine, là où aujourd'hui se trouve un jardin.
Alors, ma question: que sont devenues ces deux fontaines ?


Un grand merci à Quentin Divernois qui se souvenait avoir vu cette maquette au Musée Carnavalet.


La nouvelle ZAD du Panthéon...

Naguère, le Panthéon c'était ça:


 Et bien aujourd'hui, trouvant sans doute que l'œuvre de Soufflot manquait singulièrement de bois de palettes et de bidons d'huile, la ville de Paris installe ce fatras de machins sur le parvis. Soyons objectifs, c'est la meilleure façon de masquer la vue sur le Panthéon...




Cette expo se veut une incitation à lire... 
Une telle exposition aurait peut-être eu un sens si elle avait été installée dans des quartiers où les jeunes ne lisent pas, mais ici, entre la Sorbonne, le lycée Henri IV, la bibliothèque Sainte-Barbe, la bibliothèque Sainte-Geneviève et le lycée Louis-le-grand, que vise-t-elle à part l'autosatisfaction des inaugurateurs ?


Un petit peu de propagande pro domo ne nuit pas...

Aaah, l'esthétique du bidon d'huile !


Les projecteurs sont allumés en plein midi... Plus rien ne m'étonne.



Logique municipale:
Le visiteur qui a financé cette exposition avec ses impôts doit aller se garer au diable Vauvert, tandis que ceux qui "ont la carte" peuvent se garer n'importe où... Plus rien ne m'étonne...




Je conclus par cette citation que j'encourage vivement la mairie à méditer:



Le 13 juin, ce sera fini !

Place du Panthéon, Paris V°.

vendredi 28 mai 2021

Rescapé de la Bastille !

 Nous connaissons tous l'église Saint-Paul Saint-Louis, rue saint-Paul dans le IV°, d'ailleurs Paris-Bise-Art s'y est déjà arrêté (Click !).




Beaucoup s'y rendent pour voir un Christ au jardin des oliviers par Delacroix:


Mais grâce à notre envoyé spécial Claude P, qui hier encore était enfant de chœur, nous sommes autorisés à entrer dans la sacristie...


Et dans cette sacristie, un tableau représentant un Christ en croix; si la toile n'est pas signée, elle a une histoire...


Il faut savoir que la prison de la Bastille comportait une chapelle. Dans celle-ci, au dessus du maître autel, se trouvait la peinture d'un Christ en Croix qui fut sauvé lors de la destruction de l'édifice et placé dans la sacristie de Saint Louis. 



Merci à Claude P pour cette découverte !



Eglise saint-Paul- saint-Louis
9 rue saint-Antoine
Paris 4°


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...