.

.

jeudi 31 octobre 2019

Cimetière du calvaire - Montmartre

Le petit cimetière du Calvaire n'ouvre ses (belles) portes qu'un jour par an, le 1° novembre, et c'est demain !





Place Jean Marais, Paris XVIII°.

mercredi 30 octobre 2019

Petit passage fleuri rue André del Sarte

C'est une petite rue près du marché Saint-Pierre...
C'est un petit immeuble qui n'a rien d'haussmannien...
C'est une petite porte rarement ouverte...


Mais c'est un long corridor qui s'ouvre devant nous:


Une première cour qui n'a pas attendu les injonctions municipales pour être "végétalisée" !



Vous sentez ?


Et puis, tout au fond, une autre cour qui vient buter sur une petite maison blanche


Une société de pub/com vient de s'y installer


On devine par transparence une troisième cour/jardin où des gens travaillent, les veinards:


Retour vers Paris; c'est tout au bout là-bas !




15 rue André del Sarte, Paris XVIII°.

La borne-mystère du boulevard Saint-Germain

Je le sais, une question vous taraude chaque fois que vous passez boulevard Saint-Germain: qu'est-ce ce que c'est que ce machin vert ?


Si vous faites un radio-trottoir, vous aurez des réponses diverses: "Une borne pour appeler les taxis", "C'est pour appeler la police", "Une borne d'appel-pompiers", etc...
Certains vous affirmeront même qu'il s'agit d'une installation d'Air-Parif pour évaluer la pollution de l'air (authentique).


Ils ont tout faux !
Approchons-nous.


Quatre lettres suffisent à nous mettre sur la piste: RATP.


En fait, il s'agit d'une ancienne boîte contenant un téléphone interne à la Ratp.
Dans les années cinquante - soixante, les autobus n'étaient pas encore équipés d'un radio-téléphone permettant au conducteur de converser avec ses responsables. En certains points stratégiques du réseau, la Ratp avait installé ces "cabines téléphoniques" permettant d'être en liaison avec le "Central" pour signaler un incident, une manifestation ou tout autre événement nécessitant de prendre des mesures.
C'était la "régulation" avant l'heure ! 



 Face au 241 boulevard Saint-Germain, Paris VII°.





lundi 28 octobre 2019

Château de Groussay - Montfort l'Amaury (3)

Hors Paris

Suite et fin de notre visite du château de Groussay.
Voir les chapitres 1 (Clic !) et 2 (Clic !).

La visite se poursuit par cette chambre à la Maris-Antoinette dont les passementeries dateraient de l'origine du château.



Passons à présent dans la salle russe


Cet exceptionnel plafond en bois sculpté et peint est tout d'une pièce !



La bibliothèque est une autre de ces pièces majuscules:


D'une grande hauteur sous plafond, elle se présente sur deux niveaux reliés par deux escaliers en acajou:


Enfin, quand je dis "en acajou", je parle de l'idée que se faisait Charles de Besteigui d'un tel escalier: en béton puis peint soigneusement pour imiter l'acajou. Regardez, l'illusion est parfaite !




Même si Besteigui ne se cachait pas d'être un fieffé mécréant, il avait voulu doter son château d'un oratoire !


La galerie Goya est symétrique à la galerie Louis XIII déjà vue.


Cette galerie est décorée de tapisseries conçues d'après les cartons de Goya, représentant les fêtes romantiques, présents au Musée du Prado à Madrid





Nous terminerons cette visite par le trésor de ce château: le théâtre.


La loge "royale" n'usurpe pas son titre, la reine Elizabeth II l'ayant jadis occupée.
D'une jauge de 240 personnes, cette bonbonnière est toujours en activité grâce encore une fois à des passionnés.


Essayez de compter les théâtres de château encore en activité régulière, vous serez surpris !


Vous reconnaissez du Murano !







Les sous-sols du château - et notamment les cuisines - n'ont pas pu être visitées lors de mon passage car elle sont utilisées pour le tournage d'une émission de télévision (Le meilleur pâtissier).

***

Nous arrivons au terme de cette visite que - j'espère - vous aurez appréciée autant que moi en dépit d'une faiblesse passagère de mon ordinateur !
Ce domaine qui, après avoir traversé tant d'aventures, avait été en dernier lieu racheté par la fille d'un chef d'état d'Asie centrale, est aujourd'hui entre les mains des Domaines, la vente ayant été annulée par la Justice pour "Bien mal acquis".
La Justice a confié à l'association "Patrimoine Aventure" la charge de s'occuper du domaine et de l'animer. Ces bénévoles font un travail remarquable; la visite guidée que nous venons de suivre était absolument passionnante.
La Justice est actuellement en recherche d'une solution pérenne pour le devenir du château. Sera-t-il transformé en hôtel, restera-t-il accessible au public ?
Le Centre des Monuments Nationaux (CMN) sera-t-il intéressé ?
La seule chose que nous pouvons faire est d'aller visiter le parc et le château; nous pouvons aussi - jusqu'au 23 novembre - aller au théâtre voir une mise en scène des Fables de La Fontaine... (Clic !)


N'oubliez pas le site du domaine: Clic !


Château de Groussay, rue de Versailles, Montfort L'Amaury (Yvelines)


Passage P12

Dans l’inénarrable poésie administrative municipale, cet étroit passage est nommé "passage P12".


Démarrant au numéro 74 bis rue de Charenton, il se dirige vers l'ancien viaduc de l'avenue Daumesnil.


C'est une des rares voies de Paris ayant conservé ses gros pavés et son caniveau axial


ainsi que des chasse-roues en pierre:



Le fond se termine en cul-de-sac...



... au travers de la grille, nous découvrons un autre environnement, celui des immeubles modernes longeant le viaduc:


Mais on a beau écouter, on n'entend plus le sifflet des locomotives arrivant à la gare de la Bastille...


Allez, demi-tour, la rue de Charenton est là-bas...



74 bis rue de Charenton, Paris XII°.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...