.

.

vendredi 21 février 2020

De la Bourse de Commerce à la Collection Pinault

La Bourse de Commerce sort en ce moment de sa chrysalide d'échafaudages et l'on peut voir l'excellent travail de restauration du dôme.


La mention "Bourse de Commerce" est encore visible, pour combien de temps ?
On sait que c'est bientôt - au printemps prochain - que la collection Pinault doit s'y installer.



Le monogramme du roi Henri II entrelacé avec celui de son épouse Catherine de Médicis, objet de notre dernier jeu:


Seul vestige de l'ancien palais royal, cette tour permettait à la reine d'observer le ciel en compagnie de son astrologue Côme Ruggieri.


Rappelons que la colonne est creuse et contient un escalier:



Je ne saurais trop vous conseiller de regarder cet article paru il y a dix ans (déjà !) sur Paris-Bise-Art; vous aurez ainsi une idée de l'espace intérieur avant les modifications inévitables du projet Pinault réalisées par l’architecte japonais Tadao Ando.

Patrick Tourneboeuf - Bourse de Commerce/ Pinault Collection

2 rue de Viarmes, Paris I°.

Sur le fil de Paris

Copinage éhonté !
Publicité gratuite !


Que les parisianologues et les parisianophiles se réjouissent: le nouveau catalogue de la librairie "Sur le fil de Paris" est paru; vous le trouverez sous forme de dossier Pdf en cliquant sur ce lien.






2 Rue de l'Ave Maria, Paris IV°.

mercredi 19 février 2020

Jeu d'hiver - Février 2020 (3)

Mais où ai-je donc vu ce truc ?


Bonne chance à tous !

André Antoine

Figurez-vous que notre envoyé spécial Claude P a décidé de flâner sur les flancs de la butte Montmartre, côté soleil. Il nous fait faire connaissance avec la rue André Antoine, suivons-le.





La construction en brique à l'arrière-plan, c'est l'église Saint-Jean de Montmartre, située place des Abbesses; son surnom est "Saint-Jean des briques" !





Sculptures de François Cogné sur cet immeuble qui a pris la place d'une ancienne salle de théâtre: 





La partie haute de la rue débouche rue des Abbesses par des marches... et un côté campagne.


Rue André Antoine, Paris XVIII°.

lundi 17 février 2020

Hôtel de Marle - Institut suédois

Cet hôtel particulier construit en 1572 pour Christophe Hector de Marle (conseiller au Parlement de Paris) abrite depuis 1971 l'Institut suédois. Les portes en sont ouvertes au public.



Dès les premiers beaux jours, la cour d'honneur se transforme en une très agréable terrasse-salon de thé où l'on peut déguster des pâtisseries suédoises.


Quelqu'un a oublié sa sacoche ? Essayez de la soulever, pour voir...


Nous pénétrons dans l'hôtel qui a été entièrement restauré par le gouvernement suédois entre 1965 et 1971. 


Aujourd'hui, l'hôtel de Marle héberge l'Institut Tessin et présente ses collections; il présente en outre différentes expositions tout au long de l'année.



Au cours des travaux de restauration, on découvrit sous les plâtres de magnifiques plafonds peints à la française:










Le mariage du poêle suédois et de son palmier et des plafonds à la française, passe encore, mais la sono sur le poêle, je tique !





En sortant, faites le tour du pâté de maisons et voyez rue Elzévir les jardins de l'hôtel de Marle qui furent longtemps un garage.




11 Rue Payenne, Paris III°.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...