.

.

vendredi 31 août 2018

Jeu de l'été - Août 2018 (5)

Alors comme ça, cous croyez m'avoir cloué le bec en trouvant l'énigme précédente ?
C'est mal me connaître; j'ai plus d'un tour dans mon sac, comme disait le regretté Charles Pasqua.


Qui est-ce et où est-ce ?

Bonne chance à tous !

Où il est question d'infox, de zeugma et de vespasienne

Il y a deux jours, un commentaire anonyme m'avait fait très peur: les vespasiennes du boulevard Arago auraient été "retirées".


Craignant l'infox, j'ai immédiatement convoqué mon fougueux destrier et l'ai prié de me conduire à bride abattue et à la prison de la Santé. *
* Paris-Bise-Art, le seul blog qui vous offre un zeugma sans supplément !

Et voici ce que j'ai vu:



Pour mémoire, je vous montre à nouveau les photos prises en 2010, histoire de constater le soin pris par la ville de Paris pour l'entretien de son (notre) petit patrimoine:



Boulevard Arago, Paris XIII°.

jeudi 30 août 2018

Jeu de l'été - Août 2018 (4) - La réponse.

Je pensais que cette énigme nous emmènerait jusqu'à Noël; elle n'a pas duré une journée !
Encore une fois, le lectorat de Paris-Bise-Art s'est montré fidèle à sa réputation: il est le plus cultivé du ouaibe !

Bravo donc à ceux qui, dans la foulée de Nina et de Tilia, ont trouvé la bonne réponse: nous étions dans le jardin du musée Delacroix, place de Furstenberg dans le VI°.

Ce musée qui abrite l'ancien atelier du peintre, dispose d'un petit jardin dont le mur du fond a été récemment rénové. Parmi les pierres qui le constituaient, on a trouvé cette curieuse oreille qui jusqu'alors avait été cachée. En remontant le mur, on a replacé cette pierre de façon que l'oreille soit visible. D'où provient-elle ? L'histoire ne le dit pas, mais comme nous sommes sur les terres de l'ancienne abbaye de Saint-Germain-des-prés, il est facile d'imaginer sa provenance.



Bravo à tous les participants !

mercredi 29 août 2018

Walk of fame parisien au Fouquet's

Notre lecteur Wei W. nous fait partager ses photos d'une curiosité inconnue de 99 % des visiteurs passant sur ce trottoir des Champs-Elysées.
Placez-vous devant le Fouquet's


Non, ça ce n'est qu'un énième réverbère cassé...


En descendant les Champs de quelques mètres, regardez par terre et vous verrez ceci:



D'après les recherches effectuées par notre lecteur, il s'agit d'une tentative de réaliser un "Walk of fame" parisien à l'occasion de la soirée des Césars traditionnellement accueillie au Fouquet's.
C'est Maurice Casanova, grand patron du Fouquet's et créateur des dîners des Césars, qui en était le pilote. Les empreinte seraient celles de sa fille Jenny-Paule.



On voit mieux de nuit, quand c'est humide:


Ce projet n'eut pas de suite, mais une autre tentative aura lieu quelques années plus tard avec des plaques en laiton...


Merci à Wei W. ! Ça s'appelle avoir l’œil !

99 avenue des Champs-Elysées, Paris VIII°.

mardi 28 août 2018

Jeu de l'été - Août 2018 (4)

"Les murs ont des oreilles"
On croit que ce n'est qu'un proverbe... Mais c'est la vérité, la preuve:


Où ai-je vu ça ?
(Je sens que celle-la, elle va me faire jusqu'à Noël)

Urinons propre !

Nous célébrons aujourd'hui le huitième anniversaire du nettoyage des pissotières du boulevard Arago !
C'est en effet dans les tous derniers jours du mois d'août 2010 que les services municipaux se sont penchés sur cet édicule; J'avais fait ces photos afin d'en témoigner, car un coup de propre tous les huit ans, on ne doit pas le rater !



Boulevard Arago, Paris XIV°.

lundi 27 août 2018

FCSG - De la couture à la culture

Merci à Renaud G. de nous avoir trouvé une nouvelle trace d'un de ces anciens fiefs médiévaux qui parsemaient Paris.
Nous sommes ici dans le troisième arrondissement, à l'angle de la rue de Thorigny et de la rue Debelleyme et nous lisons FCSG, qui signifie Fief de la Couture Saint Gervais.


Il faut comprendre le mot "couture" dans son ancienne acception: culture.
Le quartier du Marais était en effet constitué de terres arables plutôt fécondes et les "maraîchers" alimentaient Paris !


D'autre inscriptions analogues: Clic !
D'autres fiefs médiévaux: Clic !



Angle rue des coutures Saint-Gervais et rue Debelleyme, Paris III°.

Bruno Catalano au village royal.

Comme si le nom officiel de ce charmant passage - cité Berryer - n'était pas assez ronflant, il a fallu qu'on le surnomme le "village royal"... 
Faisons fi de ces afféteries, et regardons ces photos prises par Claude P, notre envoyé spécial:

















Étonnant, non ?
Merci à Claude P.

Cité Berryer, Paris VIII°.

Natation synchronisée

Je soupçonne notre envoyé spécial Claude P. de passer ses jours et ses nuits sur les quais de Seine afin d'être là au bon moment.
Sinon, comment voulez-vous assister à cet envol ?


Depuis Muriel Hermine, on n'avait rien vu d'aussi beau !


Mais où pisse-t-on ?

Paris a connu la bataille d'Hernani, les combats de la Libération et mai 68, voici qu'à présent nous assistons à l'âpre bataille des urinoirs.
Il faut dire que la ville de Paris a fait fort. Au prix d'un effort conjoint des ingénieurs, des chercheurs et des politiques, elle est parvenue à nous pondre une de ces mochetés dont elle a le secret: l'Uritrottoir !

1 - La version "pot de fleurs":


2 - La version "suppositoire triplace":


Dans les milieux prétendument bien informés, on murmure qu'un modèle dédié à la défécation serait à l'étude: l'Uricrottoir !

L'absence de commodités pour femmes est-elle due au fait que "les princesses ne font pas pipi" ?  

Mais au-delà de ces coûteux gadgets qui seront - souhaitons-le - mis au rebut dans moins de deux ans, savez-vous qu'il existe à Paris, dans de nombreux endroits, des sanitaires propres, discrets, parfaitement équipés et qui ne demandent qu'à servir ?

En voici quelques-uns:

Les plus connues sont sans doute les toilettes souterraines de la place de la Madeleine, vastes espaces carrelés qui sentaient bon le propre et où des dames souriantes veillaient à la propreté des lieux.





Le fauteuil du cireur trône toujours au centre de la pièce, mais déjà il y a dix ans, les dames se plaignaient que la mairie leur interdise de faire les chaussures au prétexte que c'était "dégradant".
"C'était notre principale source de revenu" se lamentaient-elles !


Notons qu'à dix mètres de ces toilettes, un second escalier s'enfonce dans le trottoir car initialement on avait établi deux lieux, l'un pour les femmes, l'autre pour les hommes.


D'autres toilettes fort comparables à celles-ci avaient été installées sous le terre-plein de la place de la Bastille, côté canal:



Ces locaux sont aujourd'hui un local pour les employés du service de la propreté (ne riez pas !).



La place de la Bastille était gâtée en ce qui concerne l'hygiène: outre les toilettes de la ville de Paris que nous venons de voir, la CMP* avait installé des toilettes dans l'escalier du métro débouchant au coin de la rue Saint-Antoine: 
* Compagnie du chemin de fer Métropolitain de Paris: compagnie privée ancêtre de la Ratp.


et toujours le trône du cireur !


Plus curieuse, la présence dans ces lieux de la maquette de la place de la Bastille rénovée qui fut jadis présentée au président Mitterrand:


Ces anciennes cabines téléphoniques devenues superflues avaient été réutilisées comme vitrines d’œuvres d'art, pas bête !


Quand on voit les hectolitres d'urine et de déjections diverses répandues sur la dalle de la République, peut-être serait-il bon de se souvenir qu'il existe des toilettes dont l'escalier (entrée interdite) est toujours là !


Toilettes royales au métro Palais royal: 




Au métro Richelieu-Drouot, les toilettes voisinaient avec le monument aux morts:




Au métro Trocadéro aujourd'hui, on préfère que les gens se soulagent en pleine rue...




Et puis, les plus inattendues au métro Saint-Martin !
Non seulement les toilettes ont été fermées, mais la station aussi !


Le local est utilisé par des techniciens de la Ratp.


Ne trouvez-vous pas que c'était mieux avant ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...