.

.

lundi 27 août 2018

Mais où pisse-t-on ?

Paris a connu la bataille d'Hernani, les combats de la Libération et mai 68, voici qu'à présent nous assistons à l'âpre bataille des urinoirs.
Il faut dire que la ville de Paris a fait fort. Au prix d'un effort conjoint des ingénieurs, des chercheurs et des politiques, elle est parvenue à nous pondre une de ces mochetés dont elle a le secret: l'Uritrottoir !

1 - La version "pot de fleurs":


2 - La version "suppositoire triplace":


Dans les milieux prétendument bien informés, on murmure qu'un modèle dédié à la défécation serait à l'étude: l'Uricrottoir !

L'absence de commodités pour femmes est-elle due au fait que "les princesses ne font pas pipi" ?  

Mais au-delà de ces coûteux gadgets qui seront - souhaitons-le - mis au rebut dans moins de deux ans, savez-vous qu'il existe à Paris, dans de nombreux endroits, des sanitaires propres, discrets, parfaitement équipés et qui ne demandent qu'à servir ?

En voici quelques-uns:

Les plus connues sont sans doute les toilettes souterraines de la place de la Madeleine, vastes espaces carrelés qui sentaient bon le propre et où des dames souriantes veillaient à la propreté des lieux.





Le fauteuil du cireur trône toujours au centre de la pièce, mais déjà il y a dix ans, les dames se plaignaient que la mairie leur interdise de faire les chaussures au prétexte que c'était "dégradant".
"C'était notre principale source de revenu" se lamentaient-elles !


Notons qu'à dix mètres de ces toilettes, un second escalier s'enfonce dans le trottoir car initialement on avait établi deux lieux, l'un pour les femmes, l'autre pour les hommes.


D'autres toilettes fort comparables à celles-ci avaient été installées sous le terre-plein de la place de la Bastille, côté canal:



Ces locaux sont aujourd'hui un local pour les employés du service de la propreté (ne riez pas !).



La place de la Bastille était gâtée en ce qui concerne l'hygiène: outre les toilettes de la ville de Paris que nous venons de voir, la CMP* avait installé des toilettes dans l'escalier du métro débouchant au coin de la rue Saint-Antoine: 
* Compagnie du chemin de fer Métropolitain de Paris: compagnie privée ancêtre de la Ratp.


et toujours le trône du cireur !


Plus curieuse, la présence dans ces lieux de la maquette de la place de la Bastille rénovée qui fut jadis présentée au président Mitterrand:


Ces anciennes cabines téléphoniques devenues superflues avaient été réutilisées comme vitrines d’œuvres d'art, pas bête !


Quand on voit les hectolitres d'urine et de déjections diverses répandues sur la dalle de la République, peut-être serait-il bon de se souvenir qu'il existe des toilettes dont l'escalier (entrée interdite) est toujours là !


Toilettes royales au métro Palais royal: 




Au métro Richelieu-Drouot, les toilettes voisinaient avec le monument aux morts:




Au métro Trocadéro aujourd'hui, on préfère que les gens se soulagent en pleine rue...




Et puis, les plus inattendues au métro Saint-Martin !
Non seulement les toilettes ont été fermées, mais la station aussi !


Le local est utilisé par des techniciens de la Ratp.


Ne trouvez-vous pas que c'était mieux avant ?

4 commentaires:

Tilia a dit…

Enquête et reportage aux petits oignons. Une belle suite aux uritrottoirs du mois de juillet dernier (auxquels il faudrait ajouter le libellé "toilettes" afin de faire le lien avec ce "piston" qui le complète parfaitement. Jdç jdr :-))

Bauju74 a dit…

Les nouvelles colonnes de Burne?

JPD a dit…

@ Tilia: C'est fait !

@Bauju74: J'espère que les Uritrottoirs resteront moins longtemps...
(amusant votre anagramme !).

Rakugaki a dit…

Y'a aussi un nouveau style de pissotière rue Léon Jouhaux/angle place de la République. C'est très moche, on dirait une armoire en alu.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...