.

.

lundi 28 août 2017

La rue parisienne (15)

Suite de ce feuilleton lamentable valant tous les discours municipaux sur la propreté...

Vous observerez qu'une partie des graffitis a été effacée...
Pourquoi seulement une partie ?
Comme une impression de travail bâclé.


Voisin immédiat de notre mur, ce baraquement est là depuis plus d'un an; il n'a jamais été nettoyé
Dessous, c'est le domaine des rats...


À deux pas, un matin ordinaire rue d'Orsel...


Saleté, inaction, mépris des citoyens, et si l'on payait les "responsables" aux résultats ?

1 commentaire:

Anne a dit…

Un peu d'humour, en ce mardi matin...Mur repeint, à hauteur de bras, à hauteur de manche du rouleau, à hauteur d'échelle, ou à hauteur du contenu du pot de peinture...???!!! Je partage votre consternation néanmoins; plus un lieu semble abandonné et plus facilement il sera envahi de détritus et plus le quidam "se lâchera"...Bien triste constat.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...