.

.

lundi 18 mai 2020

Les colonnes Dufayel

C'est en 1894 que l'entreprenant entrepreneur Dufayel obtint de la ville de Paris la concession de colonnes lumineuses destinées à servir de boîtes à lettres.

Nous parlons bien de Georges Dufayel, celui qui reprit et développa à Barbès "le plus grand et le plus beau magasin du monde" et dont l'excellent site Commerces Immarcescibles a parlé dans 24 articles. On notera que Paris-Bise-Art lui avait également consacré plusieurs articles.

Et bien ce monsieur, qui décidément était un précurseur, avait déjà créé une agence de publicité qui avait colonisé des centaines de murs-pignons à Paris et en région parisienne. Il était donc normal que ce contrat de concession lui échût.

Hélas, ce mobilier urbain a disparu de nos rues et - à ma connaissance - aucun spécimen n'a été conservé. Il faut pour les voir prendre sa loupe et éplucher d'anciennes cartes postales.


La journée du timbre 1978 consacra à nos colonnes un timbre.



Promenons-nous donc dans Paris, à la chasse aux colonnes Dufayel !
Pour une meilleure lecture, je les ai entourées de rouge. 







Cette liste n'est pas exhaustive puisqu'à la fin de la concession, on comptait 410 colonnes dans Paris.


Terminons en beauté avec cette toile de Firmin-Girard représentant la place Pigalle en 1895, sans son métro mais avec un jet d'eau qui fonctionne (Si, si, c'est possible) et une fête foraine qui occupait à l'époque tous les boulevards de la place de Clichy à Barbès.
Je vous laisse chercher la colonne !


***
**

Addendum 20.05.2020:

Merci à Christian Ch. qui nous a envoyé cette belle colonne qui se tient fièrement devant Les deux Magots:






10 commentaires:

marc a dit…

Ah la fête foraine sur l'esplanade de ces boulevards. Tous les hivers c'était un rituel avec mon père: le stand de tir à l'arc et celui à la carabine....Lycée à Jacques Decour, nous allions dans d'autres stands avec les copains...

JPD a dit…

Des lycéens place Pigalle... Mais où pouvaient-ils donc bien aller ? Au tonneau ? À l'Atlas ?

Bernard a dit…

Il y avait une colonne Dufayel, place Blanche, à deux pas du Moulin Rouge, d'après une carte postale ancienne.

Tilia a dit…

Avec le même talent que super Matthieu, The Cine-Tourist a retrouvé la colonne Dufayel apparaissant dans le film écrit et réalisé en 1915 par Louis Feuillade "Les Vampires".
Version originale de cette enquête, en anglais.

Traduction de cet article passionnant (pour les non-anglophones dans mon genre ;-))

La colonne Dufayel apparait dans le 8e épisode (Le Maître de la foudre) de la série originale du film.
Elle est à retrouver en cliquant ici puis en positionnant le curseur sur 43:10
.

JPD a dit…

Mais comment trouvez-vous tout ça ?
En tous cas merci, je cherche depuis un quart d'heure comment enregistrer ce film et je ne trouve pas...

JPD a dit…

Ah, ça y est, j'ai trouvé !!!

JPD a dit…

@ Tilia: Je vais publier un article de complément demain matin avec votre film.

Tilia a dit…

Super !
mais le film n'est pas de moi ;-)

Tilia a dit…

J'ai trouvé un autre tableau avec une colonne Dufayel.
Pas aussi beau que celui de Firmin-Girard que vous avez déjà publié, mais un Galien-Laloue ce n'est pas mal non plus :-)

JPD a dit…

Et hop ! intégré in extremis à l'article à paraître demain !