.

.

vendredi 31 janvier 2020

Des fresques rue Poulet

C'est une petite rue au bas de la butte Montmartre; personne n'y va, à moins de vouloir entretenir ses dreadlocks... Ce qui n'est pas mon cas !
C'est une porte bleue toute simple, fermée...


Et puis un beau jour, en passant devant sur mon fougueux destrier, ma rétine a cru apercevoir des couleurs. La porte était ouverte !


Le hall d'entrée est magnifiquement décoré de trois grandes fresques colorées:




Ces tableaux sont l'oeuvre de Michèle Lemercier; mon petit doigt m'a dit qu'elle n'habitait pas loin...
Bravo Madame !


Rue Poulet, Paris XVIII°.

Astérix à Paris !

Mais quelle est cette silhouette qui domine la pelouse de la station Boulainvilliers, dans le XVI° ? 


Vous l'avez reconnu, il s'agit de René Goscinny, génial créateur de nombreux personnages de bandes dessinées.


D'ailleurs, ses personnages sont là, avec lui et même sur lui !


Le socle de la statue reprend ses œuvres et ses personnages:


À tout seigneur, tout honneur, le petit gaulois Astérix est dans la main de René Goscinny et semble lui parler:



Au sol, Luky Luke se tient prêt à intervenir...


Le Petit Nicolas chuchote à l'oreille...


Et regardez bien, l'homme qui voulait devenir calife à la place du calife se cache dans la pochette... Sacré Iznogoud !




La statue est l'œuvre du sculpteur toulousain Sébastien Langloÿs.


René Goscinny n'est pas dépaysé puisque sa statue a été implanté presque sous ses fenêtres; il habitait au numéro 56 rue de Boulainvilliers.

Merci à Claude P pour (presque toutes) ces photos !

Angle rue de Boulainvilliers et rue Singer, Paris XVI°.

jeudi 30 janvier 2020

Jeu d'hiver - Janvier 2020 (4)

Encore une photo proposée par Dominique L. qui a bien du talent pour trouver des énigmes.

Où se trouve cette grille ?


Bonne chance à tous !

mercredi 29 janvier 2020

7 rue de Prague

Comment se fait-il que vous n'alliez jamais rue de Prague ?
Vous avez tort; vous pourriez voir ça:


Un bel immeuble haussmannien dont la porte s'ouvre parfois:


C'est beau, non ?



Merci Marc pour ces photos !

7 rue de Prague, Paris XII°.

De l'Alcazar d'été au Pavillon Gabriel (2)

Nous avions approché le Pavillon Gabriel lors de notre balade du mois de septembre (Clic !), mais Marc S lui, va plus loin car il a ses entrées !
Suivons-le d'abord dans le salon Alcazar:


Hauteur sous plafond de 8 mètres, structure "Gustave Eiffel", grande scène de 65 mètres carrés, à utiliser pour votre prochain mariage/divorce/baptême/enterrement (Rayez la mention inutile).





à table !


Vous saviez, vous, que Marc S. était un intime de Michel Drucker ?
Il nous ouvre son Studio Gabriel:





Merci à Marc pour ces photos.
À vous Cognacq-Jay !


5 avenue Gabriel, Paris VIII°.

lundi 27 janvier 2020

Michou

Grande figure de Montmartre, très aimé de tous, Michou est mort hier à 88 ans.
Il n'aurait pas aimé qu'on pleure...
Alors musique !






Un couple de pierres à bois...

Un porche toujours ouvert à deux pas de l'hôtel Drouot !


Entrons !


Une simple cour tout en longueur, pavée.


Et là, surprise, ce n'est pas une mais deux pierres à bois qui nous regardent !


Question: doit-on dire un couple de pierres à bois ? Un duo ? Une paire ?


Forcément, dans la périphérie de la salle des ventes, il y a des antiquaires partout. Est-ce celui-ci qui a fait installer cette fontaine au dauphin ?


Tenez-vous correctement, je crois qu'on nous regarde...



Merci à Marc S pour le tuyau !


16 rue de la grange batelière,  Paris IX°.

Immeuble "troubadour"

Alors, style Louis XIII, style Belle époque, style Néogothique ?
Nous allons nous en tenir au style "Troubadour" pour cet immeuble remarquable construit par l'architecte G. Lobbée en 1896.


Avant d'entrer, il faut détailler la façade où les fenêtres principales sont toutes ornées de statues:



D'autres bestioles décorent cette façade:


Sur le tympan de la porte d'entrée, un bas-relief semble représenter un alchimiste avec sa cornue... Qui est-ce ? Je ne sais pas !


Si vous avez comme moi la chance d'y être convié, voici la vue saisissante qui s'offre à vous une fois la porte ouverte:


Ce long couloir (nous y reviendrons) mène à une première cour où l'on a aménagé un petit chalet !


Bien souvent, quand l'immeuble sur rue est richement orné, les bâtiments sur cour sont traités beaucoup plus sobrement. Ici, pas du tout !


Consoles factices, faux colombages, ornements sculptés, cette façade est foisonnante:



Ce passage nous emmène vers la deuxième cour:


Ici encore - nous sommes dans le troisième immeuble ! - la décoration serait digne d'une façade sur rue: 




Chemin du retour par le si long couloir:


Là encore, les sculptures foisonnent, toutes différentes:


Pas un angle qui ne soit décoré...




On en oublierait presque ces deux petites têtes en bois !


***

ADDENDUM 29/01/2020:

Merci à notre lecteur Bauju74 qui a attiré notre attention sur la façade du 6 rue Jaucourt qui est en fait l'arrière du troisième immeuble.
Et cherchez la porte d'entrée !

capture d'écran Google maps


9 rue Fabre d'Eglantine, Paris XII°.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...