.

.

mercredi 17 avril 2019

Où un relais de poste putatif nous invite à soutenir De Gaulle

La rue Lecourbe a été une voie romaine mais nous n'allons pas remonter jusque là.
Observons le petit immeuble portant le numéro 26; il est représentatif de l'habitat faubourien tellement menacé par les bétonneurs actuels qui tous veulent nous empiler dans des clapiers inhumains...  



La porte est ouverte aux heures ouvrables, entrons !



Après un premier boyau, nous nous heurtons à un bâtiment en briques qui surmontait jadis une vaste cour pavée. Celle-ci a depuis longtemps été amputée des trois quarts de sa surface par un hangar/atelier récemment converti en habitation (et repeint en bleu !).



Dans un renfoncement à gauche, une petite maison rouge:


Du travail d'artiste !


Au fond de la grande cour s'élève un majestueux escalier desservant une coursive double:


Cette excroissance doit abriter les commodités; pourvu que ça tienne !


Au fond à gauche, un passage nous fait de l'oeil:



Cette toute petite cour a été "rénovée" avec un goût discutable, mais on soupçonne encore l'ancienne architecture...


Je vous laisse apprécier la raideur de l'escalier métallique; on n'est pas loin de l'échelle de meunier !



Retour vers la grande cour principale:



Un habitant fort aimable m'explique que ces bâtiments formaient jadis un relais de poste. C'est fort possible mais j'avoue manquer de documentation à ce propos. Gageons qu'au sein du lectorat le plus cultivé du ouaibe, quelqu'un saura nous informer !


 Surprise alors que je me préparais à quitter les lieux, ce graffiti (to) "Vive de Gaulle" portant la croix de Lorraine, qui a été volontairement préservé lors du ravalement de la maison.
Interrogé, un voisin atteste qu'il est là depuis "au moins 45 ans", date de son arrivée dans l'immeuble.
Il me semble que ce graffito (ti) est authentique, reste à savoir s'il s'agit d'un "vive de Gaulle" remontant à la Libération de Paris ou à la guerre d'Algérie. Là encore, si des historiens me lisent...


Merci à Fulgence qui m'a conseillé cette visite. 

26 rue Lecourbe, Paris XV°.

2 commentaires:

Fulgence a dit…

Ravi que la cour vous ait plu ! J'avais oublié de parler du graffiti gaulliste mais heureusement rien ne vous échappe.

JPD a dit…

Appelez-moi "œil de faucon" (en un seul mot) :))

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...