.

.

mercredi 27 février 2019

Paris entre deux guerres (2)

Voici à nouveau des images extraites de très bon documentaire de France 2 "La France de l'entre-deux-guerres" (Clic !). 

Voici la rue de Belleville à son point culminant...


et le métro Télégraphe récemment inauguré (28 avril 1935).


La foule à Belleville un dimanche:


Les hauts de Belleville: 


Descendons vers les fortifications.
L'enceinte de Thiers devenue inutile est désaffectée; sa destruction s'étalera de 1919 à 1929. Sur sa trace, elle donnera à Paris la chance de pouvoir construire le boulevard périphérique.


Au-delà des "fortifs", se trouvait "la zone". Ce non vient du terme militaire "zone non ædificandi" (zone non constructible) qui définissait un espace laissé libre de 250 mètres devant les murailles.


On évalue à plus de trente mille le nombre d'habitants de ce bidonville géant.


Les mots "zone" et "zonard" viennent de là.


Intra muros mais de peu, la rue de l’Évangile avec un petit autobus à un agent (très rare à l'époque). 


En plein centre à présent, devant les halles de Baltard.
Réunis sur la même photo, une voiture des quatre saisons, un chalet de nécessité et une benne à ordure !


Ne croyez pas que nos aïeuls n'avaient pas de sentiment! La prostitution avait pignon sur rue dans les petites rues du centre...


L'église de la Madeleine n'avait pas encore fait connaissance avec le mobilier urbain hidalguien...


1 commentaire:

sergejbteam a dit…

Autre temps, autre époque !

merci pour cet Article !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...