.

.

.

.

mercredi 28 août 2013

Le porche du "Bureau des Marchandes Lingères" - ou le porche baladeur...

Regardez ce beau porche du XVIII° siècle...


Dans un cartouche en marbre noir, on lit "Bureau des Mdes Lingères 1716.


Rappelons que jusqu'à la Révolution, les métiers étaient organisés en corporations. Ce porche donnait donc accès à leurs bureaux.


Le problème, c'est que la corporation des Marchandes Lingères (appelées aussi lavandières) avait son siège près de la place Sainte-Opportune, au 3 rue Courtalon. Et c'est bien à cette adresse que notre porche avait été édifié. Ci-dessous photo prise par Eugène Atget:
  

Lorsque l'immeuble de la rue Courtalon fut menacé de démolition, la Commission du Vieux Paris obtint que le porche au moins ne fût pas démoli. On décida de l'installer dans le square des Innocents, près de la fontaine, ce qui fut fait en 1902.
Le porche sans ses vantaux laisse entrevoir les Halles de Baltard:


En 1977, l'énorme chantier de la démolition des Halles et de la construction du forum occasionnèrent à nouveau le déplacement de notre porche. Celui-ci fut plaqué contre un mur sur la plateau de la Reynie (aujourd'hui place Edmond Michelet), à quelques mètres de son emplacement actuel.


Enfin, dans les années 80, le porche des Lingères trouva sa place (définitive ?) au pied d'un immeuble moderne de la rue Quincampoix.


22 rue de Quincampoix, Paris IV°.

4 commentaires:

Les Idées Heureuses a dit…

Des détails historiques qui font le charme d'une cité...
Martine de Sclos

Matthieu Rubin a dit…

Il me semble même que ce porche fut momentanément perdu. Ce qui donna naissance à l'expression "mais où égaré mon porche ?", que l'on entend régulièrement à la sortie des soirées branchées de la capitale.

Ok, je sors.

JPD a dit…

Je suis effondré...

Anonyme a dit…

....oui, "mais le porche
est toujours debout".
Otto