.

.

jeudi 29 juin 2017

Hôtel de Rohan (1)

Pourquoi l'hôtel de Rohan est-il voisin de l'hôtel de Soubise ?
Parce que l'évêque de Strasbourg et futur cardinal, Armand Gaston Maximillien de Rohan, était le fils de la princesse de Soubise.
C'est l'architecte Pierre-Alexis Delamair qui fut, en 1705, chargé de l'édification de l'hôtel de Rohan; il avait déjà construit l'hôtel de Soubise.
Saisi comme bien national à la Révolution, l'hôtel verra son mobilier dispersé, sauf une partie de la bibliothèque aujourd'hui à l'Arsenal.
En 1809, Napoléon installera dans ces murs l'imprimerie impériale (aujourd'hui nationale). Celle-ci ne quittera les lieux qu'en 1927 (Clic !).
L'hôtel de Rohan sera dès lors affecté aux Archives nationales.

Pour nous y retrouver, prenons de l'altitude.
Matérialisé en bleu, l'immense quadrilatère des Archives nationales bordé par la rue des archives à l'est, la rue des quatre fils au nord, la rue vieille du temple à l'ouest et la rue des Francs-bourgeois au sud, représente encore aujourd'hui l'ensemble des propriétés de la famille Soubise.
L'hôtel de Rohan est cerclé de rouge.


De l'extérieur, le porche porte encore la mention "Archives nationales".


Nous voici à l'intérieur de la cour d'honneur


Très minérale, la façade impressionne par son élégante austérité


Typiquement parisien, l'hôtel est construit "entre cour et jardin"



Nous passons maintenant dans la seconde cour dite "cour des écuries".



Dans cette cour, les bâtiments sur rue sont restés dans leur jus


Deux abreuvoirs à chevaux de belle taille entourent la porte



Chef d'oeuvre du sculpteur Robert Le Lorrain, ce bas-relief représente "les chevaux du soleil".



Téléportons-nous à présent de l'autre côté de l'hôtel pour admirer la façade sur jardin



Cette dernière photo montre la façade après les récents travaux de ravalement (28 juin 2017).


L'hôtel de Rohan est actuellement fermé pour travaux.

à suivre... 

87, rue Vieille du Temple, Paris III°.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

La rénovation des façades de l'hôtel de Rohan-Strasbourg est la première étape d'un très long chantier qui verra surtout l'installation aux rez-de-chaussée des magnifiques (et fameuses !) boiseries subsistantes de la Chancellerie d'Orléans...