.

.

.

.

lundi 6 juin 2016

Des pavés soulevés par la crue !

On le sait peu mais les rues parisiennes ont connu plusieurs types de revêtements, parfois simultanément: les gros pavés, les petits pavés, l'asphalte, le macadam et les pavés en bois.
Ce sont ces derniers qui nous préoccupent aujourd'hui car c'est à l'occasion de la crue de 1910 que les photos les plus spectaculaires en furent faites. En effet, sous la pression de la montée des eaux, les pavés de bois se mirent à flotter et des rues entières furent  dépavées.




Ces pavés étaient fabriqués dans une usine municipale installée quai de Javel, près de la rue des Cévennes.


Le bois arrivait par le train et était stocké sur place


Les madriers étaient déposés sur une énorme machine-scieuse à dix-sept lames...


Qui déposait les pavés sur un tapis roulant.


Les ouvriers rangeaient ensuite les pavés dans des wagonnets


Les pavés  étaient ensuite créosotés et séchés dans ces gros autoclaves.



Les pavés étaient ensuite soigneusement empilés à l'extérieur




Des camions de la ville les emportaient ensuite vers les chantiers



Images Gallica bnf et BHVP

Si vous voulez en savoir plus sur les pavés en bois, rendez-vous sur Paris myope !

En plusieurs endroits, on peut encore voir des pavés en bois en état de marche: Clic ! 



3 commentaires:

Anonyme a dit…


Rouler à vélo sur ces pavés était un véritable plaisir.
On en appréciait le silence, la souplesse (oui ! la souplesse) la douceur et le confort.
Accueillants au crottin, mais souillés, hélas ! au fil des ans par l'huile et le pétrole des zottos pétaradantes avec leur CO2 et autres saloperies qui vous gomment les bronches.
Glissants - dommage - en cas de pluie. Plus que l'asphalte ?
On fabrique aujourd'hui des pneus neige. Pourquoi pas des pneus pavés de bois ? Dommage pour Michelin.
Trop tard ! y'a pu d'pavés, sauf en cas de manifs.
Balancer un pavé de bois dans la tronche d'un CRS aurait pourtant une autre allure écologique.
Otto.

Anne a dit…

Grâce à votre passionnant article,j'ai fait deux découvertes :
- Créosote, je ne connaissais pas ce mot.
- Une Rue des Cévennes à Paris...Le bois utilisé pour fabriquer ces pavés venait-il majoritairement de
cette magnifique région très boisée ?

JPD a dit…

Le bois provenait de plusieurs régions françaises.
L'emplacement choisi pour implanter cette usine est plutôt dû au fait qu'il pouvait être approvisionné à la fois par le rail et par la voie d'eau.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...