.

.

.

.

mardi 12 mai 2015

La flamme de la liberté cadenassée !

C'est à un ( fidèle ? ) lecteur que nous devons cette photographie de la flamme de la liberté. Elle nous montre que l'épidémie des cadenas progresse, sans qu’apparemment la ville de Paris s'en préoccupe.


On remarquera que des potelets très laids ont été plantés (de travers), ce qui facilite la pose des cadenas sur les chaînes en n'empêchant nullement la dépose de fleurs au pied de la statue...
Car je rappelle aux plus jeunes d'entre nous (suivez mon regard...) que cette flamme n'a rien à voir avec la princesse Diana !

Un grand merci à Eric P.

Place de l'Alma, Paris XVI°.

5 commentaires:

charlie pierre a dit…

la dépose de ces cadenas devrait être rapide
une pince coupante et hop
vous avez raison c'est contagieux , bientôt des couillons en mettront sur les caveaux du Père Lachaise

Anne a dit…

Remarquez...La LIBERTE cadenassée c'est un vrai symbole et par les temps qui courent...Nous en avons de moins en moins ! Je parlais des libertés car pour les cadenas Paris va pouvoir les revendre au poids. A l'heure du vol de câble se pratique un peu partout, je m'étonne que certains n'y aient pas songé débarrassant ainsi les grilles de notre capitale de ces souvenirs indésirables. Anne

Anonyme a dit…

Mais oui, les libertés se barrent goutte à goutte...
Plus qu'on est, plus qu'il faut faire gaffe au voisin, plus qu'il faut se serrer, plus qu'on légifère aussi pour se supporter, et plus qu'on se marche sur les pieds quand même.
Surtout à Paris !
J'ai deux ou trois canassons pour voisins, et j'vous jure ! on s'entend vachement bien. Je dis vachement, car j'ai aussi des vaches. Elles sont peu causantes, mais hein ?!...chacun chez soi. J'ai juste un cadenas sur la cabane à outils. Mine de rien, je suis à la mode.
Otto.

Eric P. a dit…

Bien sûr ! Un fidèle lecteur ;-)
Je suis étonné aussi qu'il ne se soit pas créé d'association ou de groupes de bénévoles pour se débarrasser de ces cadenas. Je me ferais un plaisir de me joindre à eux pour commencer à "décadenasser" le pont de l’archevêché près de chez moi !

ARSAUT a dit…

Le potelet de gauche qu'une voiture a embrassé de trop près penche dangereusement du côté où il va tomber
le poids des cadenas va accélérer sa chute inéluctable