.

.

lundi 8 mai 2017

MEGE - Mémoire de l'Electricité du Gaz et de l'Eclairage Public

Rue Doudeauville, cet immeuble aveugle et massif a beau faire des efforts pour avoir l'air d'un immeuble d'habitation ordinaire, il détonne et intrigue le passant, d'autant qu'aucune plaque ou enseigne n'indique la nature de cette chose...


Sur rendez-vous pourtant, la porte s'ouvre !
Nous sommes dans une ancienne sous-station EDF transformée depuis des années en musée de l'électricité, du gaz et de l'éclairage public, la MEGE.




Cette association constituée de bénévoles se fera un plaisir de vous accueillir et de vous faire visiter cette caverne d'Ali Baba où, j'en suis sûr, vous reconnaîtrez le compteur de votre grand-mère ou le radiateur de votre grand-tante.



Il n'y a pas toujours eu des ampoules blafardes donnant mauvaise mine...



Toutes les applications de l'électricité:


L'éclairage public, routier, ferroviaire



Des petites autos !


Des compteurs à gaz de toutes formes et de toutes couleurs


On trouve même une compression de compteurs à gaz... Est-ce du gaz comprimé ?


Saviez-vous que les premières conduites de gaz étaient en bois ?


Sur cette photo, nous voyons au premier plan un "vélo-ventilateur" installé après la guerre de 14-18 dans les sous-stations électriques de Paris. Au second plan, un "obus" ou "cloche de défense passive", était destiné à protéger un agent dont la présence était indispensable, même pendant les bombardements.


 Un étage "atelier" présente des gros machins, des énormes trucs et bien d'autres choses... (excusez-moi, je ne suis pas un spécialiste, mais vous l'aviez deviné).





N'est-il pas joli ce compteur "anti-fraude" de 1928 ? Son capot en verre empêchait tout percement visant à bloquer ou freiner le disque tournant.


Allez voir ces bénévoles sympathiques et passionnés !
Sur leur site, vous saurez tout !


Dernières nouvelles (06/05/2017)
Une rumeur tenace m'a été confirmée par une personne généralement bien informée: 
La ville de Paris souhaite expulser la MEGE afin de récupérer le terrain et couler du béton.

MEGE, 29 rue Doudeauville, Paris XVIII°.

1 commentaire:

marc a dit…

ils sont punis de ne pas avoir trouvé le "bidule" de Dupleix (humour un peu noir je l'avoue). Croisons les doigts pour qu'ils ne fassent pas un 3ème déménagement (ils étaient à Pantin ou St Ouen je crois?)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...