.

.

lundi 22 mai 2017

Érotica

En octobre 2016, nous avions effectué une dernière visite au musée de l'érotisme avant sa fermeture définitive.
Aujourd'hui le musée a bel et bien disparu, l'immeuble est en travaux, les promoteurs se frottent les mains. Le contenu ? Il a été vendu aux enchères.
Doit-on pour autant en déduire que les collections du musée sont définitivement perdues pour le public ?
Que nenni (j'allais écrire queue nenni)! Figurez-vous que j'ai pu, par l'entremise de quelqu'un très concerné par la chose, faire la connaissance de la personne qui a racheté la plus grande partie des collections du défunt musée.
Une partie de ces pièces est entreposée dans une maison particulière, donnant une atmosphère... comment dire... particulière et stimulante !
Suivez-moi, sauf si vous avez moins de dix-huit ans ! 


L'adorable maison où je vous conduis se cache quelque part dans Paris, invisible de la rue.


Les habitués du musée de l'érotisme reconnaîtront quelques objets familiers 



Toutes origines et toutes provenances


Les splendides miniatures sous vitrines sont là !


La photo du bas vous prouvera s'il en était besoin qu'il y a bien un os dedans !


J'ai une affection toute particulière pour cette délicate faïence batracienne:


Je ne traduirai pas ce qui est inscrit sur la bouée posée près du jacuzzi, mais c'est approprié...




En passant devant la salle de bain, mes yeux se sont posés par hasard sur ce savon et je n'ai pas pu m'empêcher de le prendre... en photo!


Quel intérêt, me direz-vous, de vous montrer cette collection si vous n'y avez pas accès ?
Et bien justement, parce que l'acquéreur de ces objets va, dans un avenir proche, ouvrir un lieu où vous pourrez les admirer. Vous serez les premiers informés, Paris-Bise-Art est à l’affût ! 

3 commentaires:

Thérèse a dit…

En effet tu es aux premières loges.

Miranda (souris taquine) a dit…

Cher batracien bien pourvu,

c'est avec vigueur que tu t'étais érigé contre la fermeture du musée ; mais cette érection n'a pas été vaine !
Par ton art de pénétrer délicatement le moindre trou perdu de la capitale, tu as su écarter les obstacles.
Et tu as trouvé dans ce lieu intime et secret cette collection que nous regrettions, quel talent ! ;)

JPD a dit…

Bravo ! Enfin un peu de poésie !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...