.

.

lundi 5 décembre 2016

La Palais de Justice vu d'en haut - La tour de l'horloge

Nous avions déjà vu la tour de l'horloge avant et après sa rénovation.
Nous allons aujourd'hui l'observer de l'intérieur !


Ça grimpe (47 mètres), vous me suivez ?



Je ne sais pas si c'est l'ivresse des cimes, mais je vois beaucoup de bois... Sont-ce les bois de justice ?


Mais si je suis passé par là !


Et nous voici arrivés dans le clocheton qui, comme son nom l'indique, renferme une cloche. On la devine derrière la balustrade.


Le problème, voyez-vous, c'est que la cloche occupe grosso modo toute la surface de cette tourelle et que je me retrouve dans une fâcheuse position: je suis un gros gong ! 


La première cloche dite "cloche d'argent" ou "tocsin du Palais" resta accrochée au sommet de la tour de l'horloge pendant 421 ans, de 1371 à 1792. Elle avait été fondue par Jehan Jouvente.
En plus des heures données par l'horloge, cette cloche sonnait les grands événements du royaume. Pendant la Révolution, on l'accusa d'avoir sonné la Saint-Barthélémy - ce qui est faux - et elle fut condamnée à être détruite en 1792.
La tour resta muette pendant 56 ans, de 1792 à 1848.

La cloche actuelle, fondue en 1848, pèse 1517 kg, a un diamètre de 137,5 cm et sonne en do dièse.


C'est écrit dessus:

Mairie de Paris
      ***
étant maire de Paris
membre du gouvernement provisoire
le citoyen Armand Marrast
      ***
adjoints
les citoyens Buchez, Recurt, Adam
      ***
préfet de police
le citoyen Caussidieri
      
Armand Marrast fut maire du 9 mars 1848 au 19 juillet 1848.
La mairie de Paris fut à nouveau supprimée peu après les événements des journées de Juin pour n'être rétablie qu'à la proclamation de la Troisième République, le 4 septembre 1870.
Il n' y eut que deux maires de Paris pendant la deuxième république.


Profitons de ce balcon unique pour admirer la vue qui s'offre à nous:



Ces photographies sont des collectors ! En effet, prises en juillet dernier, elles vous montrent des quais de Seine sans bouchons, sans fumées et sans klaxons... Quand je vous dis que c'était mieux avant !





Quelques déambulations toujours dans les hauteurs et nous nous retrouvons au-dessus de la grande salle des pas perdus, sous les toits, où des kilomètres de dossiers racontent l'histoire de la justice, votre histoire peut-être...



À force de marcher, arrive un moment où le temps s'inverse; témoin cette horloge et son mécanisme:


Il s'agit de l'horloge de la cour de mai, bien connue:


Mais observons un détail rare à Paris: des fleurs de lys !


Pendant que nous sommes sur ce balcon, voici d'autres cloches, plus petites que celle de la tour certes, mais qui fonctionnent:


Et puis, comment quitter cet observatoire privilégié sans admirer la Sainte-Chapelle récemment rénovée ?



Nous n'en avons pas fini avec le Palais de Justice ! Nous reviendrons !


Cette visite n'aurait pas été possible sans Marc S. à qui nous disons un grand merci !

2 boulevard du palais, Paris I°.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...