.

.

mercredi 28 novembre 2012

Le Passe-Muraille

"Il y avait à Montmartre un excellent homme nommé Dutileul qui possédait le don singulier de passer à travers les murs sans en être incommodé".
En relisant l'oeuvre de Marcel Aymé, vous penserez au Passe-Muraille que l'acteur-sculpteur Jean Marais a immortalisé en 1989. Il faut dire que tous deux habitaient à deux pas. 


Saviez-vous que l'avenue Junot qui vient buter contre cette muraille, était initialement destinée à continuer tout droit pour atteindre le Sacré-Coeur en rasant tout sur son passage ?




Jean Marais a donné au Passe-Muraille les traits de Marcel Aymé



Là où se termine l'avenue Junot et ou commence la rue Norvins, cette esplanade se nomme désormais... place Marcel Aymé. (Paris XVIII°).

11 commentaires:

Pierre BOYER a dit…

Sympa !
Belle journée,

Pierre

Johan CHALIBERT a dit…

Ohhh c'est sympa la nouvelle image sur laquelle il y a le titre ! Il manque juste un bateau mouche !

Par contre, si l'avenue était destinée à continuer, quel tracé aurait elle suivi étant donné que la rue à droite monte. Serait elle passée en dessous ?

JPD a dit…

Si l'on regarde une carte, il suffit de prolonger en ligne droite l'avenue Junot pour arriver directement sur le Sacré-Coeur. Or, à l'époque de la construction de l'avenue Junot (suite au démantèlement du "maquis de Montmartre"), en 1910, le Sacré-Coeur n'est pas encore achevé. C'est donc tout le quartier qui est en pleins travaux.
Il aurait suffit d’araser un peu le terrain, de raser tout le quartier de la rue de Norvins jusqu'à la place du Tertre et les promoteurs-bétonneurs auraient été contents !

JPD a dit…

Et pour la photo-titre, je l'ai prise un dimanche matin cet été vers 7h30, afin de ne pas avoir de voiture ni de bateau dans le champ.
On voit seulement les p... de s... de drapeaux de Paris-beurk-plage, hélas...

Anonyme a dit…

Je voulais vous donner mon avis à propos de ce bandeau-titre en qualité de consultant fidèle (consultant au sens traditionnel). Je ne critique pas la qualité de la photo mais sa présence en cet endroit. D’abord, la Conciergerie est rébarbative, ensuite, le sujet est « bateau » pas mouche ni touristique. Trop solennel, trop grand, trop large, trop photographié ce monument, alors que nous sommes habitués ici aux coquetteries discrètes, aux fantaisies, aux caprices de l’urbanisme.
Otto.

Anonyme a dit…

Je le donne encore....
Pardonne vous moi !
Le bandeau est dans le ton, il me semble.
Otto.

JPD a dit…

Ah ! Bah quand même ! ;-))

Anonyme a dit…

Allons ! allons ! on ne va pas s'enerver pour ça !
Moi, c'que j'vous en dis, c'est pour vot' bien.
Otto

Anonyme a dit…

J'aime bien le rectangle avec Paris-Bise-Art. On dirait le Fumer Tue des paquets de cigarettes !

JPD a dit…

LOL !!!
Mais Paris-bise-art peut être consommé sans modération !

Anonyme a dit…

Mais oui, consommons ce blog sans modération : il n'est pas fumeux.
Otto.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...