.

.

vendredi 19 octobre 2018

Où il est question d'hôtels pour insectes sachant lire...

Depuis longtemps déjà, des études du Muséum National d'histoire naturelle considèrent la petite ceinture ferroviaire de Paris comme un véritable couloir écologique. En effet, cette voie désertée par les trains (hélas !) a vu la végétation prendre toute la place pour le plus grand régal des insectes.
Et bien figurez-vous que la mairie de Paris a décidé d'y mettre bon ordre ! Elle plante de place en place des "hôtels à insectes" au cas où ceux-ci seraient devenus tellement c... qu'ils ne savent plus comment dormir !


En plus, la mairie explique le mode d'emploi des "hôtels" sur d'élégants panneaux payés par... vous ! 
Heu... J'ai une question: les insectes savent-ils lire ?

Ah ! Un dernier détail: le très chic sac en plastique que vous voyez au premier plan ne sera jamais ramassé, les services du nettoiement n'étant pas habilités à descendre sur la petite ceinture !


Quelqu'un peut-il me traduire "foutage de gueule" en français correct ?

Merci à mon informateur secret !

Les métiers de la maison Dior

C'est à l'occasion d'une opération "portes ouvertes" que notre envoyé spécial Claude P a eu la possibilité de visiter les ateliers de la maison Christian Dior.
Félicitons-le d'abord pour sa patience car il y avait du monde !
Et maintenant suivons-le sans faire de bruit...






















Merci Claude P. !

mercredi 17 octobre 2018

Le pavillon Curie - Institut de physique du globe de Paris

C'est à l'occasion de la fête de la science que l'Institut de physique du globe de Paris a ouvert ses portes au public.
Situé rue Cuvier, en face du Jardin des plantes, le Pavillon Curie est le seul vestige de l'ancienne faculté des sciences. On a eu beau lui ajouter un long zigzag de néon rouge sur la façade, il ne peut renier son âge. 



Dans le petit square précédant l'entrée, quelques musiciens étaient présents pour adoucir nos mœurs...


Tous les laboratoires installés dans les cinq étages de ces bâtiments modernes présentaient tour à tour leurs travaux ainsi que des jeux et des animations pour tous les âges:




L'humour n'était pas oublié !


Des vitrines rappelaient la présence dans (sous) l'immense université Pierre et Marie Curie (Jussieu) du très beau et très discret musée de minéralogie.
Paris-Bise-Art s'y était arrêté: Clic !


Mais notre vrai but se trouvait à l'extérieur de ces bâtiments ultra-modernes...


Dans un petit coin caché au milieu des bouleaux, invisible de la rue, près d'un wagonnet ayant dû connaître des jours meilleurs...


... se cache une petite maison !


Nous sommes devant le premier laboratoire de Pierre et Marie Curie !


C'est ici que les époux Curie effectueront les travaux qui leur vaudront le prix Nobel.
Inutile de dire que, eu égard à la nature desdits travaux, toute la maison avait été copieusement irradiée... Pour la garder à peu près en l'état, il a donc fallu la reconstruire en grande partie et remplacer le matériel d'origine par des outils semblables chinés dans des brocante.
Les trois quarts de la maison servent aujourd'hui de salle de réunion temporaire. Les radiations subsistantes ne permettant pas d'y autoriser des séjours permanents.  


Le quart restant de la maison se trouve derrière une vitre. On y a reconstitué le laboratoire des Curie; les spécialistes assurent que nous sommes très proches de la réalité.
La seule partie de la maison qui n'a pas pu être décontaminée est la cheminée (éclairage bleu). Beaucoup de papiers et de chiffons y ayant été brûlés, les radiations se sont concentrées dans cet endroit.
Vous mesurez j'en suis sûr, les risques pris par votre serviteur pour nourrir votre curiosité !


Toutes les photos du laboratoire ont été prises à travers la grande vitre, d'où parfois certains reflets, sorry ! 






Voila, je ne peux pas vous dire quand visiter ce lieu. Vu l’exiguïté, seuls de petits groupes  peuvent être admis en compagnie d'un membre de l'Institut. Autant dire qu'il vous faudra être patient ou intriguer jusqu'à - pourquoi pas - devenir membre de l'Institut !
Sinon vous pouvez guetter une date sur le site de l'Institut: Clic !
Attention, toutes les visites n'incluent pas la petite maison !


Je tiens à rassurer ma famille; malgré les risques d'une exposition prolongée aux radiations, je vais bien, je n'ai aucune séquelle comme en atteste cette photo prise à la fin de la visite:


Et merci à Gilles Thomas qui, même sur terre, irradie de science et de conscience !

Institut de physique du globe, 12 rue Cuvier, Paris Paris V°.

lundi 15 octobre 2018

Le retour des bornes !

Il n'est pas si fréquent qu'en matière de petit patrimoine, on ait de bonnes nouvelles à annoncer.
Et c'est à propos des deux bornes de l'avenue de général Leclerc que nous avions évoquées plusieurs fois (Clic !) que je veux crier Youpi !


D'abord dirigeons-nous vers le 73 avenue du général Leclerc, devant le cinéma Gaumont-Alésia.
Voici la "nouvelle" borne replacée ici au mois d'août 2018:


Il s'agit évidemment d'une copie





Pour mémoire, la photo que l'avais prise du modèle original:


Plaçons-nous maintenant au niveau du 15 avenue du général Leclerc, devant l'hôpital La Rochefoucauld.


Ici aussi, un fac-simile de l'ancienne borne a été placé exactement à l'emplacement où celle-ci se trouvait





Pour mémoire la photo de l'ancienne borne (la vraie):


Un grand bravo à la mairie du XIV° qui a tenu parole et su faire preuve d'efficacité à la suite des nombreux signalements que nous avons été quelques-uns à lui adresser !

Avenue du général Leclerc, Paris XIV°.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...