.

.

jeudi 4 janvier 2018

Fondation Calouste Gulbenkian

Il faut ne pas rater le porche de cet immeuble si l'on veut visiter la demeure parisienne de la fondation Calouste Gulbenkian.


Nous entrons, non sans saluer les petits puttis !


Sous le patronyme du fondateur qui sent bon l'Arménie, on découvre une famille d'entrepreneurs qui firent fortune dans l'Empire ottoman au XIX° siècle, dans des domaines aussi divers que le pétrole, la banque ou l'import-export.
Victime des pogroms anti-arméniens, cet européen vivra longtemps à Paris et finira ses jours à Lisbonne où ses collections sont réunies et présentées au public (Clic !).


Parcourez la vie passionnante de cet amateur d'art sur le site de la fondation: Clic !


La délégation parisienne de la fondation présente des espaces d'exposition, une bibliothèque, ainsi que d'autres activités. N'allez pas croire qu'il s'agit d'une austère fondation poussiéreuse, ici, la jeunesse est reine, ça vit, ça bouge !


Je ne m'étendrai pas sur cette exposition photographique, elle aura disparu quand cet article sera publié... Mais il y en aura une autre !





Comme trop souvent à Paris, derrière l'immeuble de façade, un autre bâtiment a pris la place des jardins et de la lumière...


La cour conserve néanmoins un certain charme




Le fondateur est en bonne place:



Entrée gratuite.

39, boulevard de La Tour-Maubourg, Paris VII°.

1 commentaire:

Le grand barde de PBA a dit…

Putti
Putto
le grand barde a encore appris un mot grâce à vous , mais subsiste toujours l'éternel débat
doit on mettre le pluriel en'italien ou en français comme
un scénario , scénarii au pluriel enitalien
un scénario , scénarios au pluriel en français

si on faisait un peu comme on veut ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...