.

.

Commentaires

Certains d'entre vous me signalent que leurs commentaires ne sont pas publiés. Ce dysfonctionnement affectant Blogger m'oblige à aller les chercher manuellement.
Si vous ne voyez pas apparaître vos commentaires après un délai raisonnable (bah oui, on n'est pas aux pièces non plus !), merci de me le signaler à l'adresse paris.bise.art@gmail.com .

lundi 8 janvier 2018

Chocolaterie Menier - Noisiel (1)

Hors Paris


En 1825, Jean Antoine Brutus Menier, commerçant du Marais (à Paris) à l'enseigne de "Maison centrale de droguerie" acqiuert un fonds de chocolaterie et s'installe à Noisiel où il loue un moulin à eau sur la Marne.
1852: Son fils Emile Justin Menier transforme la petite affaire familiale en industrie centrée sur le chocolat.
Vous lirez toute l'histoire de la chocolaterie Menier sur ce site très détaillé: Clic !

***

On ne fabrique plus de chocolat aujourd'hui à Noisiel, mais les remarquables bâtiments érigés par la famille Menier et protégés au titre des Monuments historiques sont toujours là. C'est le siège social de Nestlé France qui les occupe.


Dans ce premier bâtiment traversé jadis par une voie ferrée, des vitrines exposent les dizaines de marques appartenant au groupe suisse.



Notre guide nous entraîne à l'extérieur. Nous pouvons apercevoir le "Petit château" d'où les cadres de l'usine pouvaient voir l'activité grouillante des ouvriers.


Approchons-nous maintenant de la halle Eiffel (je vous laisse deviner pourquoi elle est ainsi nommée...)


Sur plusieurs photos déjà, vous avez pu apercevoir ces barrières blanches. Elles protègent de la chute les étourdis qui n'auraient pas vu que de nombreuses installations ont été placées sous le niveau du sol afin de ne pas rompre l'harmonie des lieux.


Près de la halle Eiffel, une grotte artificielle:



Cette halle a désormais vocation à accueillir des réunions où d'autres événements "corporate".
À l'origine, elle avait été conçue pour abriter les premières machines à froid industrielles qui permettaient de maintenir une température de 4° à 12° dans les 4800 m² de caves où le chocolat était conservé.


Le M de Menier...






Les sous-sols abritent aujourd'hui des salles de réunion ou de cours.
Les longs couloirs souterrains font penser à un métro, surtout quand on voit les carreaux de faïence entourant ce lave-main.


Après un long couloir, nous ressortons dans un de ces patios invisibles de la surface:


On appréciera le soin apporté tant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Ne serions-nous pas chez les suisses ? Bah si, justement !


Un coup d’œil à la Marne et à son barrage de régulation:


Nous sommes à présent sur une île où a été installée une partie de l'usine - la "cathédrale" - que nous verrons demain.
Contentons-nous pour l'instant de ces vues reposantes:



à suivre...

1 commentaire:

Pierre Lerouge a dit…

Comme disait la publicité de l'époque (avant guerre) suite a un problème de fabrication: "Le Chocolat Menier, le seul qui blanchisse en vieillissant"!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...