.

.

lundi 23 octobre 2017

Hôtel de Montesquiou-Fezensac - Centre culturel de Chine à Paris

Nous sommes tous passés devant l'hotel de Montesquiou-Fezensac sans y prêter attention. Il fait le coin du quai d'Orsay et du boulevard de La Tour-Maubourg.

Les hasards de l'immobilier parisien font qu'aujourd'hui, la chancellerie de l'ambassade de Chine se trouve dans l'hôtel de Montesquiou-Fezensac, rue Monsieur dans le septième, cependant que le Centre culturel chinois est ici, dans l'autre hôtel de Montesquiou-Fezensac, quai d'Orsay !
Y aurait-il des liens cachés entre la famille Montesquiou-Fezensac et l'empire du milieu ?

C'est ici qu'habitait Robert de Montesquiou, dandy mondain homosexuel et poète, qui inspira Marcel Proust pour son personnage du baron de Charlus.


L'entrée se fait par le n°1 boulevard de La Tour-Maubourg, où un bâtiment tout moderne en verre est venu amputer le jardin.
Nous sommes dans le premier centre culturel de Chine populaire ouvert dans le monde occidental.


La visite commence dans ce bâtiment, par une exposition du photographe WU Gang qui a saisi il y a vingt ans des jeunes filles Qing Miao arborant ces impressionnantes coiffures...




Il nous faut à présent traverser le petit jardin pour gagner l'hôtel particulier.
Notez au passage l'élégante manière de masquer les poubelles par un muret ainsi que l'adorable petit panda en bronze au pied de l'arbre:


L'hôtel est partagé avec l'association des maires de France qui occupe la partie droite.


L'escalier d'honneur est impressionnant:


Après une première volée de marches menant au premier étage (fermé), l'escalier s'enroule dans une forêt de marbres polychromes de toute beauté



Les pièces du deuxième étage sont consacrées à l'exposition qui justifie notre visite: "Costumes traditionnels des minorités du Guizhou".
Parcourons-la


Tous les murs sont masqués par des plaques recouvertes de tissu; qu'y a-t-il derrière ? Marbres, boiseries ? 




En regardant bien cependant, le décor d'origine surgit au hasard des pièces


Et puis dans l'une d'elles, ce plafond, tout de délicatesse et de raffinement:




La seule pièce présentée dans son état d'origine est la petite entrée jouxtant l'escalier et qui distribue les différentes pièces de l'exposition:



Les médaillons au-dessus des portes:


La cheminée en marbre rouge est surmontée des armes de la famille:


Toujours dans l'entrée, cette rareté: un paysage tout en grisé peint sur des lés de papier:



Le centre culturel de Chine à Paris organise de nombreuses activités - la plupart gratuites - expositions, films, débats et conférences, etc...
Je ne saurais trop vous recommander de consulter leur site

Entrée gratuite

1 boulevard de La Tour-Maubourg, Paris VII°

1 commentaire:

marc a dit…

Cet hôtel s'est appelé aussi l'hôtel Valeski sauf erreur. Aucun regret pour le 1er étage , c'est une médiathèque assez banale

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...