.

.

jeudi 19 octobre 2017

Collection Orange (1)

Hors Paris

Située à 200 mètres de la gare du Champ de courses d'Enghien, cette collection semble se cacher alors qu'elle n'est qu'à 20 minutes de la gare du nord.
Dans cette banlieue résidentielle, les quelques (petits) immeubles de bureaux qui abritent la collection Orange ne payent pas de mine, d'autant qu'aucune enseigne n'en indique la présence.


Vous serez (très bien) accueillis par le responsable de cet étrange caverne d'Ali Baba, Patrice Battiston, qui fait tout son possible pour faire connaître cette collection majuscule.
Suivons- le !


Dès l'entrée, le bureau directorial nous indique clairement que nous sommes chez un passionné !


La visite commence dans une immense salle de 300 m2.


Les vitrines présentent un riche échantillonnage d'appareils téléphoniques dont les premiers: 



Les ancêtres des téléscripteurs, du minitel...



Ici au centre, le "Théâtrophone" qui permettait de suivre une pièce de théâtre en direct grâce à des microphones placés sur la scène:


Là le standard du baron Empain voisine avec une cabine téléphonique rescapée de la Bourse de Paris:


Un appareil offert au président Mitterrand, le téléphone doré d'Arman, etc...


Non ce n'est pas un robot ! C'est un poste d'envoi du service des "pneumatiques".


Ici, on a reconstitué le bureau des PTT de nos grands-parents...



La dame du téléphone:


Après cette première partie "muséale" de la collection, nous pénétrons maintenant dans les autres pièces traitées dans un esprit "entreposage". Il faut vous dire que l'ensemble de la collection occupe quelques trois mille mètres carrés.



Vous avez dit "Caverne d'Ali Baba" ?



Je trouve assez contrariant de trouver dans un musée des appareils dont je me suis servi; ça ne nous rajeunit pas !


Je crois que ceci est l'ancêtre de la "hot line" !


à suivre...

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...