.

.

.

.

mercredi 19 octobre 2016

Église Saint-Ignace

Équidistant du Bon Marché et de l'hôtel Lutétia et regardant le square Boucicaut, cet immeuble (trop) massif n'est pas mal situé...


Les boutiques ? Minelli, Guerlain et... Église Saint Ignace, vous ne rêvez pas. Nous entrons donc dans ce passage et après quelques mètres, nous poussons une porte vitrée...


Et là, c'est le choc !


Nous nous trouvons dans l'église Saint-Ignace, une construction néo-gothique aux proportions impressionnantes: 50 mètres de longueur, 23 mètres sous voûte.
Cette église est gérée par les jésuites (bah oui, Ignace... de Loyola !).


La nef est entourée de chapelles et c'est la bonne surprise: elles sont toutes peintes.




Les peintures sont en bon état, ce qui n'est pas si fréquent à Paris...




Chaque chapelle est équipée d'un autel en bois peint de toute beauté, là aussi en bon état:





L'orgue (Cavaillé-Coll) est inscrit aux Monuments historiques.


Alors, pourquoi cette grande église est-elle si bien cachée ?
Dès la construction, l'église s'est inscrite derrière des maisons bordant la rue de Sèvres. Elle n'eut donc jamais de portail sur rue. 


La "façade" dégagée temporairement lors des travaux de 1972:


Autour d'un petit jardin, une "résidence" avait été construite. C'était le "quartier général" des jésuites à Paris.


En 1972, une grosse opération immobilière fut réalisé. On rasa l'ancienne résidence ainsi que les petits immeubles sur rue et l'on construisit l'actuel immeuble résidentiel ainsi que les bâtiments du "Centre Sèvres", la faculté jésuite de Paris.



La seule façon d'apercevoir l'abside de l'église, c'est de se placer boulevard Raspail, au niveau de la place Alphonse Déville.


Sur cette capture d'écran, on voit notre église enchâssée dans les autres bâtiments:

capture d'écran Google earth

C'est sur cette vue aérienne qu'on se rend compte de la hauteur de notre église cachée; avouez que vous ne l'aviez pas vue !


33 rue de Sèvres, Paris VI°.

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour cet article ! J'y ai fait ma confirmation en 1969... Olivier

Anne a dit…

Totalement surprenant ! Une belle découverte peu facile à trouver sans votre aide...

le grand barde de PBA a dit…

JPD le libre penseur qui a visité le plus d'églises au monde , encore un record pour l'inépuisable tenancier de ce blog

Tilia a dit…

Pas bien compris pourquoi les ouvertures de la "façade" dégagée temporairement lors des travaux de 1972 sont murées...

JPD a dit…

Je pense que les jésuites, lorsqu'ils construisirent l'église, décidèrent de conserver dans un premier temps les immeubles pré-existants sur rue. Ils avaient probablement dans l'idée de plaquer une "vraie" façade plus tard. Ils construisirent donc le mur "muré" que nous voyons sur la photo en attendant mieux. Ce mur était muré parce qu'il était plaqué sur d'autres bâtiments.

marc a dit…

5 commentaires pour cette église, un seul pour le musée de l'érotisme
Le lectorat de PBA serait il l'un des plus prudes du web?

JPD a dit…

J'espère bien que non ! 😇

le grand barde de PBA a dit…

oui cher Marc mais quel commentaire !!
Vous avez raison , pas un seul signe de vie du lectorat de PBA pour participer au crowfunding du musée de l'érotisme
à votre bon coeur , ticket d'entrée à 100 000 euros

teresio(dot)ga@gmail(dot)com a dit…

Hello, I was this summer in this church and I've been looking for pictures of the altar of the japanese martyrs (https://4.bp.blogspot.com/--T5tCFWNUVs/WAZyEkhRzSI/AAAAAAAArEk/-M3NVVFXPoEAcXfjv7egD398YGFL6019wCLcB/s1600/e2.jpg the left one). (Also, it would be great to have photos from St. Francis Xavier and St. Ignatius altars: https://3.bp.blogspot.com/-M9Iq4uE6KDY/WAZyEzkjh3I/AAAAAAAArEs/vbfYzTuuqqwBRaXOHRE1ljpGiWMxu4LQACLcB/s1600/e3.jpg). My mobile cam wansn't so good and it was dark. It's just for personal use.
Have you better pictures?
Thank you very much.


JPD a dit…

No, I'm affraid, I haven't got any better pictures. Everything is on the blog. Sorry !