.

.

.

.

lundi 22 août 2016

Château de Fontainebleau (12) - Le jardin de Diane

Hors Paris

Suite de notre visite du château de Fontainebleau

Le Jardin de Diane occupe l'emplacement de l'ancien jardin privé de la reine. Il était jadis entièrement fermé par l'aile des Chevreuils et l'aile de la Volière; ces deux ailes seront détruites sous Louis-Philippe et le jardin s'ouvrira alors sur la ville.


Aujourd'hui le jardin s'articule autour de la fontaine (créée par Francini en 1603) qui a donné son nom au jardin.



Le sud du jardin est dominé par l'aile de l'appartement intérieur. Une fenêtre est aveugle: celle du boudoir turc.




A l'est, l'aile des princes qui abrite la galerie de Diane.



Au-delà de l'aile des princes, cette allée file droit vers le Grand parterre en faisant le lien avec la cour des offices (à gauche).



Les parties du jardins éloignées du château ressemblent à un parc municipal. Les bellifontains en font bon usage





A l'ouest du jardin, on retrouve la tour de l'escalier dont la "porte aux cariatides égyptiennes" (XVI° siècle) constitue un témoignage de l'architecture sous François I°.


Quelqu'un peut me dire pourquoi il y a un casque là ?



Un étonnant bâtiment vitré dénote dans cet ensemble


Il s'agit de la salle de jeu de paume (étoile bleue sur le plan), encore en service de nos jours (accès par la cour d'honneur).


Savez-vous qu'il n'existe plus que trois salles de jeu de paume en activité en France ? (Fontainebleau, Paris et Pau).


La première salle de jeu de paume avait été construite sous Henri IV, mais elle a été détruite par un incendie en 1702. La salle que nous avons sous les yeux est la deuxième du château, reconstruite en 1732 et restaurée en 1812.


Vous profiterez d'être près du centre-ville pour aller vous restaurer dans un des nombreux petits restaurants qui fleurissent le long des rues piétonnes... Car il vous faut prendre des forces, la visite n'est pas terminée !

à suivre...

3 commentaires:

Jay-Jay from Paris a dit…

Bonjour,

Petit complément à votre billet (j'ai pratiqué le jeu de Paume à Fontainebleau), il n'existe plus que 2 salles, celle de Pau est un trinquet, forme de pelote basque. La salle n'a pas tous les éléments d'une salle de jeu de Paume.
Pour le site de Fontainebleau, il existait aussi une salle de jeu de Paume en extérieur attenante à celle que vous avez visitée. Elle n'existe plus mais il en reste une trace, visible sur votre photo n°19. On y voit le "tympan" (C'est le décroché du mur qui permet de dévier la trajectoire de la balle).
Longue vie à votre merveilleux blog. ;o)

Jérôme

Jay-Jay from Paris a dit…

Erratum j'ai écrit "tympan" (je reviens de visiter une cathédrale !) c'est bien évidemment "tambour" !!!
Jérôme

JPD a dit…

Merci beaucoup pour ces précisions !