.

.

.

.

mercredi 26 mars 2014

Le château d'Asnières (1)

Hors Paris

Édifié de 1750 à 1752 par Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne pour le Marquis Marc-René de Paulmy de Voyer d'Argenson, Directeur des Haras de France, le château d'Asnières connut des hauts et des bas jusqu'à son rachat par la ville d'Asnières en 1976.
Utilisé comme école pendant un siècle après avoir été un restaurant, le château, très dégradé, nécessita d'abord une consolidation du bâti avant d'entreprendre en 1994 la réfection de la toiture.
Depuis 2005, la restauration proprement dite a été entreprise, en commençant par le rez-de-chaussée. Les travaux sont toujours en cours au premier étage.



Des moulages ont été effectués pour reconstituer les sculptures de la façade.


Surveillant le château et l'église d'Asnières en arrière-plan, une impressionnante sculpture de Kasper, Le Cheval des Lumières, que je vous encourage à décrypter dans le détail.





Entre le château et la Seine, le charmant square Voyer d'Argenson est un souvenir du vaste domaine, le reste ayant été loti.



Petite surprise si vous vous promenez à Newport (Rhode Island) aux Etats-Unis, vous pourrez voir cette copie du château d'Asnières réalisée en 1901 pour un magnat du charbon, Edward Julius Berwind (Clic !)


... à suivre, la visite de l'intérieur...

89 rue du château, Asnières-sur-Seine (Hauts de Seine).

1 commentaire:

Thérèse a dit…

Merci pour cette visite. Amusant de voir ces repliques de proprietes comme celles en Californie dans la Napa Valley.