.

.

Commentaires

Certains d'entre vous me signalent que leurs commentaires ne sont pas publiés. Ce dysfonctionnement affectant Blogger m'oblige à aller les chercher manuellement.
Si vous ne voyez pas apparaître vos commentaires après un délai raisonnable (bah oui, on n'est pas aux pièces non plus !), merci de me le signaler à l'adresse paris.bise.art@gmail.com .

lundi 18 juin 2018

Que deviennent les grilles d'arbres ?

On comprend mal la raison qui pousse la mairie de Paris à retirer les grilles d'arbres de nos trottoirs. Cet élément si parisien du petit patrimoine identifiait à coup sûr une photo comme étant parisienne, tout comme les boîtes à lettres, les feux rouges ou les bancs publics.
Et bien figurez-vous que Paris-Bise-Art a peut-être trouvé la réponse !

Nous nous trouvons devant le numéro 151 rue du faubourg poissonnière, où la ville de Paris avait racheté un immeuble doublé d'un garage afin d'en faire des logements.
Le chantier terminé, nous constatons que le porche en bois a été remplacé par des grilles, sans doute pour donner à l'ensemble un petit côté carcéral...


J'aimerais bien connaître le prix auquel ce porche a été vendu et surtout qui a empoché le produit de la vente...


On critique le façadisme, mais ça nous épargne au moins les cubes pur béton et autres angles aigus...


Oubliée l'entrée haussmannienne, on se croirait à Fleury-Mérogis ! C'est gai !


Mais que vois-je dans la courette ?



Vous ne rêvez pas ! Ces quelques étiques brins d'herbes ont été planté au milieu de grilles d'arbres en fonte... Mais il n'y a pas d'arbre !


Je n'envie pas la personne qui aura la charge de nettoyer tout ça...


Dons, je résume:
Dans les rues, on enlève les grilles d'arbres pour créer des bacs de boue ou des décharges, cependant qu'on achète des grilles d'arbres neuves pour décorer une cour privée où il n'y a pas d'arbre...
Vous avez dit Kafka ? 


J'avais bien parlé d'architecture carcérale, non ?


151 rue du faubourg poissonnière, Paris IX°.

3 commentaires:

Faustine Payen a dit…

J'ai trouvé un article avec quelques informations : https://www.20minutes.fr/paris/2233379-20180308-paris-quand-ancien-parking-transforme-logements-sociaux-design-xxl

Tilia a dit…

C'est ultra moche et, en même temps, c'est louche. Il y a une enquête à mener pour déterminer à qui profite tout ce micmac...

Anonyme a dit…

Il y a rue de l'Arrivée, accrochés à la grille de séparation entre la partie basse de la rue et la chaussée vers la gare, des bacs en planches, déjà très déglingués, qui ont dû faire l'objet d'un "permis de végétaliser" C'est pitoyable. Olivier

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...