.

.

mercredi 13 juin 2018

Passage des Gravilliers

Cette ancienne voie privée ouverte en 1829 nous plonge dans le Paris des artisans et des ateliers. Il relie la rue Chapon (N°10) et la rue des Gravilliers (n°19).



On n'y trouve plus d'atelier de mécanique bien sûr, mais le décor est resté




Il suffirait de presque rien pour redonner vie à ce passage




On appréciera à leur juste valeur les efforts déployés par la municipalité pour maintenir ce passage propre...



Relie le 10 rue Chapon et le 19 rue des Gravilliers, Paris III°.

***

ADDENDUM

J'ajoute la photographie suivante qui nous montre cette même extrémité du passage doté d'une "décoration" différente.
C'est notre lectrice Faustine qui nous l'envoie; comme elle, je la trouve moins moche (ou plus belle) que la mienne !
Merci Faustine !


4 commentaires:

Hervé BRY a dit…

S'agissant d'un passage privé, il me semble injuste de blâmer la municipalité pour le manque d'entretien...

André Fantelin a dit…


Bonjour !

J'ai photographié aussi cette fresque, celle signalée par Faustine, il n'y a pas longtemps. C'est ici ; https://www.flickr.com/photos/98770142@N05/27427653727/in/dateposted-public/
Un peu plus haut dans mon " stream " il y a la partie du mur d'en face (Envol 2).

André Fantelin

Klaus Building a dit…

Je me souviens qu'au début des années 80 - les années New wave - on utilisait souvent ce passage pour aller d'un bar à l'autre quand on trainait le soir dans le quartier. En fait, il y avait tout un circuit qui allait du Bleu Nuit (qui devait être rue des Vertus) au HLM (bar incroyablement kitsch pas loin du BHV), en passant par le Taxi Jaune. Pas de tags à cette époque, ces gribouillis pénibles sont apparus vers 1990.

JPD a dit…

Merci de ce témoignage vécu !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...