.

.

Commentaires

Certains d'entre vous me signalent que leurs commentaires ne sont pas publiés. Ce dysfonctionnement affectant Blogger m'oblige à aller les chercher manuellement.
Si vous ne voyez pas apparaître vos commentaires après un délai raisonnable (bah oui, on n'est pas aux pièces non plus !), merci de me le signaler à l'adresse paris.bise.art@gmail.com .

mercredi 22 novembre 2017

Les dessous de la gare du nord

En nombre de passagers, la gare du nord est la plus importante gare du monde... ou plutôt serait si le Japon n'existait pas. En effet, Les 23 premières gares sont toutes au Japon (Shinjuku Station, Tokyo = 1.260.000.000 passagers par an) ; la gare du nord se classe 24° avec "seulement"  262 millions de passagers annuels.


Construite en 1864 par l'architecte Jacques Hittorff selon le choix du baron James de Rothschild, alors patron de la Compagnie du Nord, notre gare verra de nombreux agrandissements au cours des années, à commencer par la gare-annexe édifiée en 1900:


La somptueuse façade monumentale ne sera classée Monument historique qu'en 1975. Elle expose sous formes de statues les principales villes desservies par la Compagnie du Nord.


Parmi ces villes, il est une curiosité peu vue: le sculpteur avait mal calculé la longueur du mot Valenciennes, il l'a donc tout simplement abrégé d'une curieuse manière... Que les valenciennois nous pardonnent !


Entrons !


Le long de la façade, surplombant les voies, une coursive vitrée court sur toute la longueur du hall principal:


J'adore cette vue prise d'une fenêtre de ladite coursive:


Par faveur spéciale, nous avons pu pénétrer dans cet immense couloir:


De place en place, d'antiques poêles en fonte nous rappellent qu'il n'y a pas toujours eu de chauffage central. Des bas-reliefs sont également disposés ça et là; je n'en connais pas l'origine. 



Mais le plus étonnant, ce sont les bureaux occupés aujourd'hui par le personnel de la gare. Regardez celui-ci: cheminée en marbre, grand miroir doré...


et à droite de la cheminée, cette porte ouvre sur... un cabinet de toilette !
Le lavabo est d'époque.
En fait, ces bureaux étaient des chambres mises à la disposition des directeurs de la compagnie afin qu'ils puissent se reposer... Heureuse époque !


Nous grimpons à présent sur les toits de la gare !


Le grand bâtiment que nous apercevons est l'ancien siège de la Compagnie du Nord. Nous l'avions visité en juillet dernier (Clic !).


Observez que le sommet des verrières présente une aération permanente qui était bien utile au temps de la vapeur.


Retour à l'intérieur, sur le toit des bureaux !
Je vous accorde bien volontiers qu'un petit coup de balai ne serait pas superflu.


Ce n'est pas une maquette, c'est une vraie gare !
Question: comment font les femmes de ménage pour nettoyer les colonnes ?


Je ne me lasse pas de cette vue


Nous descendons encore d'un niveau pour nous retrouver dans les souterrains de la gare. Par ici passent tous les réseaux et tous les fluides; autant vous dire que c'est hautement sécurisé.


Un vrai labyrinthe 


Et soudain, toujours dans les sous-sols, nous débouchons dans les consignes à bagages:


Mais le plus drôle se situe à côté: le dépôt des objets trouvés !
Un incroyable capharnaüm où l'on trouve de tout... 


... et même un coffre-fort !
Trop lourd pour être enlevé, pas d'accès pour une grue mobile, il est vraisemblable qu'il survivra à la gare...  



   
Cette gare est belle. Soyons vigilants car dans l'ombre des cabinets, de funestes projets sont en gestation (Clic !


Gare du nord, 112 rue de Dunkerque, Paris X°.

2 commentaires:

marc a dit…

je m'étais laissé dire que les magnifiques colonnes en métal étaient creuses et servaient aussi de gouttières???

JPD a dit…

Oui, j'ai aussi lu ça quelque-part, donc ça doit être vrai !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...