.

.

lundi 27 mars 2017

Graffiti rue de Lisbonne

On sait ici combien je déteste les graffiti d'aujourd'hui lorsqu'ils consistent pour des presqu'humains à gribouiller partout, un peu à la manière des animaux qui marquent leur territoire en pissant dans les coins.

Il en va tout autrement pour ces gamins de l'occupation déjà résistants qui traçaient des croix de Lorraine sur les murs au nez et à la barbe des nazis. Savaient-ils qu'ils risquaient leur vie ?

Nous sommes rue de Lisbonne, derrière l'église Saint-Augustin, où un poste de Police occupe le rez-de-chaussée de la mairie.


Regardez bien à gauche de la porte, vous la voyez cette croix de Lorraine ?



Et ici, près du panneau d'affichage (celui de droite), regardez celle-ci tracée à la va-vite, et une autre, plus petite:




Regardez ce document et écoutez Jean Rispal parler des graffiti : Clic !

Merci à Wei Wang qui m'a signalé ce souvenir.

1 rue de Lisbonne, Paris VIII°.

1 commentaire:

Miranda a dit…

Je te suggère d'aller voir la rétrospective Cy Twombly au centre Pompidou, tu vas adorer j'en suis sûre... ;)