.

.

.

.

vendredi 23 septembre 2016

La place de la Concorde sans la grande roue

Il y a quelques jours, je me réjouissais (un peu vite) d'assister au démontage du manège forain qui enlaidissait la perspective des Champs-Elysées (Clic !).
Hélas, j'avais parlé trop vite ! À peine les camions de monsieur Campion étaient-ils partis que d'autres arrivaient...
Alors aujourd'hui, étant coincé dans l'accès au souterrain depuis vingt minutes, j'ai voulu passer par la place de la Concorde et en profiter pour photographier cette magnifique perspective que le monde entier nous envie... En direction de l'Étoile, ça va:


Mais en direction des Tuileries... comment dire... y a comme un défaut:


On se rattrape en admirant les superbes hôtels jumeaux d'Ange-Jacques Gabriel...


Au milieu de tout ça, les touristes se débrouillent pour trouver leur chemin au milieu du chantier...


Nouveauté tellement "Aicolo-ludique": les traîne-couillons stationnant sur la piste cyclable:


Devant ce spectacle lamentable, que faut-il faire ?

Baisser les bras ?
Pleurer ?
Se mettre en colère ?
Foutre le feu à l'hôtel de ville ?

6 commentaires:

le grand barde de PBA a dit…

crions " Campion reviens"
au sujet des vélos , je trouve formidable que des gens utilisent ce moyen de transports pour se rendre au boulot ou pour des promenades
ce qui me gonflent ce sont les cyclistes avec leur gosse sur le porte bagage qui se foutent du code de la route et prennent des sens interdits aussi facilement que moi quand je bois des pastis
les hochets donnés par Delanoê aux verts ont fait qu'il y a des pistes cyclables partout que personne n'utilise
je n'aime pas du tout que des salariés soient exploités à pédaler comme au 19e siècle pour promener des touristes ou livrer des pseudos magasins bio alors qu'il existe des véhicules à moteur thermique ou électrique pour ça . N'est pas Quintana ou Froome qui veut
à quand les pousse pousse rue de Ménilmontant ?

Anne a dit…

A bien y regarder...La vision des chars -militaires-, vus un matin MAI 1968 et aussi le long des Tuileries, était moins
difficile à "avaler" que tous ces "barnums...Faire du fric sur cette somptueuse place...consternant !
Courage et merci pour votre constance à dénoncer les verrues qui défigurent notre capitale.

Tilia a dit…

Voilà l'occasion de dire ce que je pense depuis longtemps à propos de la promotion du vélo dans Paris (ou dans tout autre centre ville).
Les jours de pic de pollution, on recommande aux automobilistes de ne pas prendre leur voiture et aux autres personnes de limiter les activités physiques et sportives.

J'en déduis que respirer plein pot les gaz d’échappement des véhicules fonctionnant à base de carburants liquides (diesel ou pas) en pédalant dans Paris, ce n'est pas conseillé pour rester en bonne santé.

Alors en toute logique, les pistes cyclables de la capitale ne devraient être utilisées qu'à partir du moment où il n'y aura plus que des véhicules électriques qui circuleront dans Paris. Autrement dit, ce n'est pas demain la veille, hélas ! trois fois hélas !

LBL a dit…

Ce que JPD appelle les traine-couillons est peut-être la plus infecte concession/lâchetée de la Mairie de Paris qui tolère ou favorise (je ne sais pas) ces immondes équipages. Quelle belle image de Paris ces véhicules et ces exploitants (leur habillement, l'ambiance musicale imposée à nos oreilles qui pollue la périphérie du véhicule...) présentent-ils !

le grand barde de PBA a dit…

ces exploitants sont , soit des exploiteurs qui font travailler des pauvres types à la force de leurs mollets ou des exploités eux même à qui on a fait miroiter le statut d'auto entrepreneur ; Thomas Voeckler vient d'annoncer sa retraite des circuits , ça m'étonnerait qu'il se recycle ( pas fait express) dans ces poussettes

Anonyme a dit…

Que va encore inventer ou autoriser la Mairie de Paris pour enlaidir notre ville?
Marcel Campion part en emportant sa grande roue? Il revient avec ses tentes à frites puisque c'est lui qui, semble-t-il, à toutes les concessions de baraques "temporaires " attribuées par la Mairie?
Je partage tout à fait le point de vue de JPD, LBL et autres quant aux "traîne-couillons"! Consternant ! Révoltant!
La "plus belle ville du monde" devient d'une saleté incommensurable et devient la proie de tous ceux qui n'ont qu'une idée en tête : faire du fric et encore du fric quite à tout saccager!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...