.

.

.

.

lundi 18 avril 2016

Construction métallique rue de la Roquette

C'est entre deux bars qu'une entrée très métallique ne vous incite pas à enter...


 Ceci dit, en semaine et aux heures ouvrables, il n'est pas impossible du tout qu'une personne aimable vous tienne la porte et vous autorise à entrer dans cet immeuble pré-hidalguien*.

* oui car s'il était hidalguien, il écraserait ses voisins et n'aurait pas cherché à s'intégrer au quartier.


 Une fois ce premier bâtiment passé, vous êtres dans une longue cour dominée par une énorme structure métallique.


 D'aucuns vous diront qu'il s'agit d'une réalisation du Gustave Eiffel, mais vérification faite, c'est faux.




 Alors qu'était-ce ? Une usine ? Des ateliers ? Une halle de stockage ?


Je n'ai rien trouvé sur mes grimoires qui me permette de répondre, mais je ne désespère pas !
 

En tous cas, bravo aux décideurs qui ont décidé de préserver ce patrimoine témoin d'un quartier qui fut industrieux, et qui n'ont pas bêtement coulé du béton à la place !
 

57 rue de la Roquette, Paris XI°.

6 commentaires:

Anonyme a dit…


L'entrée n'est pas très avenante...mais, le seuil franchi, ces bâtiments préservés ont sur ces images beaucoup d'élégance.
Surprenant Arrondissement que celui-ci !
Otto.

Anne a dit…

Sur le port de Perros-Guirec , Côtes d'Armor -22-, côté jetée "verte"un immeuble identique (années 70) à celui donnant sur la rue de la Roquette a remplacé une petite usine de lavage bouteilles et de mise en bouteilles de vin type ***** . Tous vos lecteurs de plus de 50 ans se souviennent de ces bouteilles qui étaient sur la table aux heures de repas et qui
étaient consignées.

En effet bel effort que celui d'avoir préservé une telle construction, tout n'est pas perdu dans notre capitale!

marc a dit…

D'après les anciens du quartier , cette structure type Eiffel servait d'ateliers de chaussures.

JPD a dit…

Merci Marc !

Matthieu Rubin a dit…

Et bin moi, quand j’étais jeune, mon voisin Dufayet (que j'ai très bien connu) y tenait un commerce de machines, matériels et outils d'occasion en 1890. Et je le prouve :

http://www.delcampe.net/page/item/id,351860794,var,F-75-PARIS-Machines-materiels-outils-J-DUFAYET-57-rue-de-la-roquette-achats-d-usines-1890,language,E.html

Il était sympa ce Dufayet. Mais il nous quitta trop tôt.. Du coup sa veuve avait fait construire un hangar au rez-de-chaussée dont le permis de construire fut déposé le 8 février 1911 :

http://parisenconstruction.blogspot.fr/2010/02/lettre-m-de-boulevard-de-menilmontant.html

Quelle saga !! On dirait du Balzac. Ou du Zola. Ou du Sulitzer, selon ses goûts.

JPD a dit…

C'est du Sulitzer : c'était une femme pressée !