.

.

.

.

vendredi 11 décembre 2015

Square de l'Amérique latine

On passe devant sans y prêter attention et pourtant, le square de l'Amérique latine, créé en 1931, est une curiosité.


Neuf statues disposées en arc de cercle sont autant d'hommages de leurs pays respectifs à la ville de Paris.
Au centre, la plus grande statue est celle de Francisco Miranda (1750-1816) ; ce patriote vénézuélien, officier de l'armée espagnole, fut aussi général de l'armée française sous Dumouriez !



Autour de lui, de gauche à droite, huit bustes :
Andres Bello (1781-1864), poète et philosophe vénézuélien, Juan Montalvo (1832-1889), essayiste et polémiste équatorien, Ruben Dario (1867-1916), poète nicaraguayen, Benjamen Vicuna Mackenna (1831-1886), historien chilien, Ricardo Palma (1833-1919), conteur folkloriste péruvien, José E. Rodo (1871-1917), prosateur uruguayen, José E. Marti (1853-1895),  écrivain cubain et Just Sierra (1848-1912), écrivain mexicain.



Faisant face à cet aréopage, la dernière arrivée : Une statue de Jimenez Deredia, "Poème mythique", représentant une femme couchée. Elle fut offerte par le Costa-Rica à la Ville de Paris en 1992.



Square de l'Amérique latine, place de la porte de Champerret, Paris XVII°.

Aucun commentaire: