.

.

.

.

mercredi 10 juin 2015

Saccage annoncé rue Ramponeau

Dans cette partie haute de la rue Ramponeau qui n'a pas encore été défigurée par les bétonneurs municipaux, un calicot tente d'attirer l'attention des rares passants.


Au numéro 48, le porche s'ouvre aux heures ouvrables et l'on accède à une grande cour partagée avec l'immeuble du 50.


Tout autour de cette cour, des ateliers d'artistes et d'artisans créent une vie authentique et diverse comme on en trouvait partout naguère.


Devant nous, un second calicot nous guide vers la société Grésillon, métallerie installée à Belleville depuis les années cinquante.


Dans l'allée séparant les bureaux de l'atelier, le chèvrefeuille et la vigne se disputent vos faveurs.


Ça sent bon !


Ça vous semble vieillot ? Allez voir le site de la société ( Clic ! ) et vous verrez qu'ici, on fabrique les décors dans lesquels demain vous irez manger/boire/danser/dormir !



Retour dans la grande cour où, entre voisins et sans chichis, on déjeune au soleil.


Regardez bien ces photographies car ce sont peut-être les dernières. En effet, la ville de Paris, par l'intermédiaire de son bras armé la SEMAEST, veut raser les ateliers et construire un immeuble à la place !
Bah oui, parce-que tous ces gens qui vivent, travaillent, déjeunent ensemble, c'est intolérable, n'est-ce pas ? Un bon gros bloc de béton, ce serait tellement plus convivial !
A l'heure où nos élus n'ont à la bouche que le "vivre ensemble", n'avons-nous pas sous les yeux l'exemple même d'une vie de quartier réussie ? Alors, pourquoi détruire ce qui fonctionne ???

Signez s'il vous plait - et faites signer - la pétition ( Clic ! ) et tentons de sauver ici encore un peu de ce qui fait le vrai Paris et qui est tellement méprisé par des élus incultes. 

Un grand merci à Philippe Célérier qui m'a signalé ce projet de saccage.
Allez voir ses blogs : Les murs peints s'affichent ( Clic ! ) et Ciné-Façades ( Clic ! ).

48 rue Ramponeau, Paris XX°.


6 commentaires:

charly pierre a dit…

Merci de nous alerter , vous avez raison , tout le monde parle de lien social et s'évertue à le faire disparaître
cet exemple est là pour nous le rappeler , mais rassurez vous on a une fête annuelle des voisins et un vide grenier . Le vide grenier est devenu le symbole de la destruction du lien social
plus de permanence de la sécu , caf ,edf administration , vous pouvez régler ça par internet
les seuls qui ont droit à du lien social sont les étrangers qui pour faire renouveler leur carte de résidence doivent se farcir des heures et des heures de files d'attente à la préfecture
à la RATP on ne vend plus de billets et dans les nouveaux arrêts de bus plus besoin de faire signe au machiniste , il suffit d'appuyer sur un bouton , bientôt on nous dira de ne plus le saluer
moi je regrette , quand je monte dans le bus , je lui dis bonjour et tape le crachoir avec lui
vous connaissez la blague qui dit que si à Paris est inscrit dans le bus " il est interdit de parler au conducteur" , à Marseille est inscrit " il est interdit de répondre au conducteur"

Tilia a dit…

Mission accomplie !
Merci d'avoir lancé l'alerte.

charly pierre a dit…

En regardant les infos sur la 3 je vois que les migrants ont trouvé refuge au Bois Dormoy, encore une preuve que ce petit bout de nature a une utilité que nous n'avions pas soupçonné et une raison supplémentaire pour qu'il subsiste
un grand merci aux habitants et aux associations du quartier qui se sont mobilisé ainsi qu'aux paroissiens de l'église toute proche

JPD a dit…

Certes, mais je vous cite le communiqué de l'association Bois Dormoy aujourd'hui à 18h30 :
"L'association est débordée, redoute la crise sanitaire. On en appelle à la responsabilité des pouvoirs publics."

Il a été ce soir décidé de fermer le Bois Dormoy demain jeudi à 15h.

Anonyme a dit…

Peut-être, la métallerie fait-elle du bruit ?....
C'est sans doute tout ce qu'on peut lui reprocher.
Atelier ou pas, cette vaste cour donne de l'air à tous les riverains et on voit vraiment mal ce qu'une construction neuve à l'intérieurs pourrait apporter sinon quelques cages à lapins, éventuellement luxueuses mais bien enclavées..
J'ai signé la pétition. Pas touche à l'âme de Paris !
Otto.

charly pierre a dit…

je n'étais pas au courant de la situation au bois dormoy et avec la chaleur de ce jour ça n'a pas dû arranger les choses ,
Les miséreux sont nombreux et il suffit qu'ils entendent parler d'un asile pour qu'ils s'y ruent

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...