.

.

.

.

jeudi 4 juin 2015

Le jardin-école et le musée horticole de Montreuil

Troisième ville d’Île de France avec près de 100 000 habitants, Montreuil réserve des surprises bien agréables. Nous avions déjà vu les murs à pêches ( Clic ! ), allons visiter aujourd'hui le jardin-école et son musée horticole.


Géré par une association de bénévoles et soutenu par la mairie de Montreuil, ce jardin est un conservatoire des techniques horticoles pratiquées dans la région depuis des siècles.



Vous irez vous promener dans les allées bien entretenues de ce jardin, et peut-être achèterez-vous des sirops ou des jus de fruits "maison"


Il est facile d'oublier qu'à deux pas, on a construit de terribles barres d'immeubles...



Le musée horticole quant à lui, vous accueillera si vous n'êtes pas trop nombreux ! En effet, l'unique pièce de ce minuscule musée ne peut contenir plus de dix personnes...


Il n'en reste pas moins que cet aimable bric-à-brac vous permettra de constater que Montreuil n'a pas toujours été la "banlieue-dortoir" d'aujourd'hui.



Entre les outils, les photos, les trophées, les cartes, une plaque d'octroi et des pommes, il ne manque qu'un raton-laveur pour que cet inventaire soit complet !



N'oublions pas les fruits marqués, grande spécialité locale qui se pratique encore de nos jours.


Vous trouverez plus d'informations sur le passionnant site de l'association : Clic !



Je tiens à remercier chaleureusement les bénévoles qui m'ont accueilli ; leur passion est communicative et leur café excellent !


Le Jardin-école et le musée sont ouverts chaque deuxième dimanche du mois.

4 rue du Jardin-école, Montreuil (Seine Saint-Denis).

4 commentaires:

charlie pierre a dit…

Comme d'habitude un excellent article article qui donne envie d'aller visiter cette ville , mais suis je idiot , j'y vis
avec tout le respect que je vous porte et la vénération que j'ai pour votre blog , je crois que le terme de " banlieue dortoir" n'est pas approprié à Montreuil même si certaines barres d'immeubles construites dans les années 70 et 80 sont très laides
D'ailleurs il y a plus de 20 ans après la provocation d'Eric Raoult sur des cités de banlieues , Tavernier avait fait un film sur la cité des grands pêchers , Ma mémoire me faisant défaut je m'en vais rechercher son titre

charlie pierre a dit…

de retour
il s'agit d'un documentaire " de l'autre côté du périph" , ne pas confondre avec le film comique du même nom avec Omar Sy et Laurent Laffitte ,
pour faire court en 1997 certains cinéastes opposés à des lois mises en oeuvres par Debré ministre de l'intérieur reçurent une lettre provocatrice d'eric Raoult ministre de la ville leur proposant de passer quelque temps dans une cité du 93
Pour Tavernier il s'agissait de la cité des grands pêchers . Les habitants de cette cité n'ayant pas digéré cette façon d'être montré du doigt contactèrent Tavernier afin qu'il les rencontre . Plus de 300 personnes étaient présentes , Tavernier qui avait décidé d'y rester un mois y resta 3 mois et fit donc un documentaire

JPD a dit…

C'est vrai, vous avez raison, j'ai simplifié un peu car Montreuil est très étendue et certains quartiers sont même devenus des must (vers Vincennes).
Il n'en reste pas moins qu'à proximité immédiate du jardin-école, il y a des coins où l'on attache son Solex et où l'on planque sa Roleix même le dimanche ! ;-)

charlie pierre a dit…

ravi que savoir que les narvalots montreuillois vous aies laissé votre montre
la notion de " banlieue dortoir" était liée à l'adage " métro boulot dodo" , mais cet adage a perdu depuis longtemps son deuxième élément , le boulot et maintenant pas mal de personnes de ces cités restent chez elles à glander et pour les dégénérés du cortex à dealer
je crois qu' on peut dire que dans le Val d'europe , guermantes , Bussy saint martin , Seeris , Bussy saint georges sont des banlieues dortoir , on se tape aller retour 3 heures de transport pour aller bosser , on vit tous dans les mêmes pavillons ou immeubles ,
vous souvenez vous de ce film avec Marthe Keller " elle court , elle court , la banlieue" ?
on peut aussi remarquer que l'endroit où l'on trouve le plus de très belles berlines allemandes et de décapotables par ce beau temps c'est plutôt le parking d'une cité sensible qu'à Neuilly Saint James

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...