.

.

.

.

lundi 5 janvier 2015

Eglise de la Rédemption - ancienne halle d'octroi

La construction d'une halle d'octroi rue Chauchat fut décidée en 1821. L'architecte Adrien-Louis Lusson édifia un bâtiment rappelant le style des barrières de Ledoux. La vaste entrée devait permettre le passage des voitures.


En 1841, l'architecte François Christian Gau est chargé de construire une église luthérienne afin de complaire à la duchesse d'Orléans, belle-fille de Louis-Philippe, née Hélène de Mecklembourg-Schwerin.


L'architecte, plutôt que de détruire la halle d'octroi, décida de la réutiliser en partie. Il se contenta d'insérer un portique à colonnes dans le grand porche, et de ne garder que quatre des onze travées que comportait le bâtiment initial.
A gauche de l'entrée, on devine les mots "Liberté, Egalité, Fraternité".



C'est ici qu'eurent lieu les obsèques du baron Haussmann.



Même habillées de bois, les toitures à verrières laissent deviner l'origine plébéienne de l'édifice.


Surmontant l'entrée, un buffet d'orgue tout simple :


La dernière travée est transformée en hémicycle en "cul-de-four".


Sur ce plan de 1839, notre halle d'octroi se développe sur toute sa longueur d'origine :


Cette église est fermée en temps ordinaire, sauf pour le culte du dimanche soir vers 18H.
Par chance, avant Noël, une chorale était annoncée par voie d'affiches et j'ai pu me glisser dans ce curieux édifice.

16 rue Chauchat, Paris IX°.

5 commentaires:

pierre a dit…

le fameux Baron Haussmann qui s'en est mis plein les fouilles dans l' achat et la revente de terrains , comme le Duc de Morny le frère de Napoléon III
et pour bien commencer l'année vous m'avez tendu la perche
on ne dit pas : Jamais Luther n'a calculé en vain

Thérèse a dit…

Materiaux nobles,belle architecture.
Bonne et belle annee 2015!

marc a dit…

Sauf erreur le crucifix en ébène était un cadeau d'Hausmann pour son mariage.

pierre a dit…

Paris serait il aussi beau si vers 1858 les ouvriers bouchonniers de La Garde Freinet ( La Palud dans la conquête de Plassans) avaient trucidés Haussmann comme ils l'en menaçaient ?
en tant que Fraxinois je me dois de vous apporter quelques éclaircissements historiques
à cette époque Haussman , préfet mis en place par Louis Napoléon avait de nombreux points de friction avec Jacques Mathieu maire républicain de La garde Freinet , et Adrien Pons membre d'une amicale ouvrière
cela dégénéra , et le préfet du Var décida d'incarcerer ses deux ooposants
mais la population fraxinoise entoura le fourgon cellullaire à l'intérieur du quel étaient Mathieu et Pons et menaca de faire passer Haussmann de vie à trépas s'il ne relachai pas les deux prisonniers
grâce à l'appel au calme de Mathieu il n'en fût rien et Haussmann pût remodeler Paris à sa guise

pierre a dit…

la vengeance est un plat qui se mange froid
une autre des victimes d' Haussmann de l'époque se nommait Emile Olivier , c'était un homme politique varois
Nommé ministre de l'intérieur ,22 ans plus tard en 1870 il révoqua le préfet pour toutes ses malversations