.

.

.

.

lundi 24 novembre 2014

Le musée des sous-stations de la R.A.T.P.

En 1988, à une époque où la Ratp avait le souci de son patrimoine, il fut décidé d'aménager un musée dans l'ancienne sous-station Daumesnil.
Il semblait logique en effet de montrer au public les progrès accomplis dans la distribution d'électricité pour un réseau de plus en plus complexe. Rappelons qu'à ses débuts, la RATP produisait sa propre électricité dans son usine de Bercy.
Les énormes machines utilisées depuis 1900 disparaissent ( la dernière en 1970 ) ; les sous-stations disséminées dans Paris deviennent inutiles.
Une plaquette avait été imprimée pour l'inauguration du musée :


Le musée n'occupe qu'une petite partie des vastes bâtiments ; il voisine avec d'autres services de la Ratp.


On reste songeur devant cet énorme tableau de bord en marbre et ses jolis cadrans





Impressionnante, cette commutatrice :


Des panneaux didactiques très bien faits vous expliquent tout !


Ça, c'est un disjoncteur haute tension :


et ça, un redresseur :



Les sous-stations étaient reliées entre elles par un réseau téléphonique très performant pour l'époque :


Dans une vitrine, une maquette nous montre une sous-station en coupe ; on voit au-dessus des commutatrices les deux étages de batteries nécessaires à la continuité du service.


A peine aménagé, la direction de la Ratp décida de ne pas ouvrir ce musée au public... C'est aujourd'hui la belle au bois dormant de la Ratp ; qui aura le courage de la réveiller ?


Vous l'avez compris, l'entrée de ce petit musée est actuellement interdite au public. La seule façon de le visiter est d'y être invité par des cadres de la Ratp. A ce propos, je tiens à remercier chaleureusement ceux qui m'ont permis de faire ce modeste reportage.

Angle du boulevard de Picpus et de la rue de Toul, Paris XII°.

5 commentaires:

Tilia a dit…

Rien dans ce musée qui ressemble au mystérieux dispositif du pilier de la station Dupleix, ou personne à qui poser la question ?...

JPD a dit…

Non, hélas, vous pensez bien que j'ai demandé !

Hervé a dit…

C'est marrant c'est là que je passe ma visite médicale systématique au dernier étage. J'ai toujours trouvé ça marrant dans une ancienne sous station. J'ignorais tout de ce musée "très très privé"

marc a dit…

Je me souviens l'avoir visité pendant les journées du patrimoine, il y a bien 15 ans.La RATP devrait l'ouvrir systématiquement pendant ces journées.

Tilia a dit…

Tout ce que vous montrez dans ce billet est passionnant.
Vraiment dommage que ce petit musée ne soit pas ouvert au public, ne serait-ce que pour les Journées du Patrimoine.

Pour le "voyant" de la station Dupleix, je me demande si le fait qu'il n'ait pas été supprimé prouve que quelqu'un sait à quoi il servait... Et qui, mieux qu'un "ancien" (dans le sens de âgé) agent de la RATP, pourrait le savoir ? un agent EDF ou GDF ?...