.

.

mercredi 2 janvier 2013

Jardins de la ZAC Alésia - Les aqueducs

Sur un terrain occupé naguère par les ateliers du RER, un nouveau quartier a été construit au début des années 2000, la "ZAC* Alésia".
Les bétonneurs se heurtèrent très vite aux deux aqueducs parallèles qui alimentaient Paris en eau potable depuis des siècles: l'aqueduc gallo-romain de Lutèce (II° siècle) et l'aqueduc de Catherine de Médicis (1623).


Après quelques passes d'armes avec les promoteurs, il fut décidé de préserver en partie les vestiges; ceux-ci ont été intégrés de plaisante manière aux immeubles ainsi qu'au jardin public... comme quoi préserver n'interdit pas de construire !









* ZAC: Zone d'aménagement concerté. Cet acronyme est une création technocratique visant à éviter que tout le monde comprenne de quoi l'on parle et ainsi justifier les émoluments somptuaires des créateurs.
A noter que la ZAC se substitue aux ZUP mais qu'elle doit être compatible avec les SDAU. La ZAC doit être conforme au POS bien qu'elle puisse bénéficier d'un PAZ. Elle est donc soumise au PLU, conformément à la loi SRU (tout est rigoureusement exact !).
En bref, et pour les pauvres gens qui, comme moi, n'ont pas fait l'ENA, on peut remplacer ZAC par "quartier"ou "îlot".

Accès par l'avenue de la Sibelle, Paris XIV°.

3 commentaires:

Thérèse a dit…

Ravissant...
Et pour ce qui est des abréviations, je me suis bien amusée à vous lire. Après 30 années passées à l'étranger, je ne cesse de me battre avec les employés de tout genre pour comprendre tous ces sigles! :-) je n'en arriverai jamais à bout...

Anonyme a dit…

Vous n'avez pas fait l' ENA ?
C'est l'Ecole Nationale des Acqueducs !
Je vous donne le tuyau.
Otto.

Anonyme a dit…

attention ce n'est pas Catherine mais Marie de Médicis en 1623!!! femme du roi Henri IV alors que Catherine était mariée à Henri II un siècle avant
Marie