.

.

vendredi 16 décembre 2011

Le retable de Saint-Nicolas-des-champs

Ce retable dit "de l'Assomption" fut réalisé en 1629 par Jacques Sarazin et Simon Vouet pour symboliser la contre-réforme.
Sa particularité ? C'est l'unique spécimen parisien ayant échappé au vandalisme post-révolutionnaire.






254 rue Saint Martin, Paris III°.

1 commentaire:

mirae a dit…

c'est un trésor magnifique.
JOYEUX NOEL JP
**********************************
de Saint-Nicolas, c'est un beau détail de la saison.
merci.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...