.

.

lundi 27 février 2017

Écuries et abreuvoir rue d'Aumale

La rue d'Aumale est relativement jeune. Elle ne fut percée que dans les années 1850-1860, d'où le style Louis-Philippe de ses constructions.
Intéressons-nous à ces immeubles jumeaux portant les numéros 12 et 14:


Ces immeubles ne sont que le revers d'une propriété acquise en 1832 par Alexis Dosne, l'un des principaux lotisseurs du (nouveau) quartier Saint-Georges. L'avers étant l'hôtel particulier donnant sur la place Saint-Georges qu'il habitait avec sa famille. 
Adolphe Thiers épousera l'une des filles Dosne.


Nous entrons sur la pointe des pieds...


Le porche était jadis éclairé au gaz, comme en témoigne le petit bout de tuyau arrivant dans les cheveux de cette dame:


Bien pratique cette barre en fonte permettant d'attacher les rênes de mon fougueux destrier !


Le double porche nous mène à une cour où une fontaine se dissimule derrière des véhicules



La fontaine est encadrée par deux arcs en plein cintre dont l'un - celui de droite - est muré. C'est la trace d'un ancien passage qui permettait à l'origine de communiquer directement avec l'hôtel particulier en traversant ses jardins (aujourd'hui le square Axel Biscarre).


 Où l'on découvre que la fontaine cache un abreuvoir:


L'ouverture de gauche, elle, est ouverte...


Atmosphère, atmosphère !
Ici, rien n'a changé depuis Monsieur Thiers. Les vieux pavés sont toujours là, mais pas de pierre à bois, hélas.
Les remises cochères et les écuries sont bien alignées; le personnel logeait à l'étage.



Il y a bien encore des chevaux aujourd'hui, mais ils sont vapeur !



Allez, retour vers le XXI° siècle !


Je tiens à remercier chaleureusement Isabelle B. sans qui cet article n'aurait pas été possible.

12 et 14 rue d'Aumale, Paris IX°.

6 commentaires:

marc a dit…

Le 10 rue d'Aumale est également sublime
A défaut de pouvoir y entrer, on voit cette cour style Le Primatice de la fondation Thiers (lorsqu'on peut accéder à l'étage)

le grand barde de PBA a dit…

ah le Duc d'Aumale connu pour la rénovation du château de Chantilly et pour une autre raison

JPD a dit…

... Une raison qui ne tient pas à sa position sans doute...

le grand barde de PBA a dit…

exact JPD sa position et celle de quelqu'un d'autre

beatrice De a dit…

Bonjour.
Il nous faudrait des mois et des mois, pour visiter tous ces coins anchanteurs de Paris.
Cordialement depuis Lausanne.
Béatrice
PS. J'essais de m'atteler à nouveau aux blogs. Tellement à faire. débarrasser mon atelier de 3 étages, rénover mon appartement... Préparer des voyages.

le grand barde de PBA a dit…

Ne m'en parlez pas chère Béatrice j'ai moi même un coffre fort en Suisse dont le fisc français voudrait que je me débarrasse aussi , mais j'aime tellement votre confédération qu'il y restera encore un peu
Les services de M Sapin ainsi que le lectorat de PBA auront compris qu'il s'agit d'une plaisanterie

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...