.

.

mercredi 1 mai 2013

Le boulet de la Bastille

Regardez le bel immeuble qui abrite le Café Français, au n°3 place de la Bastille: haussmannien et bourgeois, il recèle plusieurs détails intéressants.


Rapprochons-nous du premier niveau; nous voyons d'abord une large plaque en marbre montrant l'emplacement de la vieille forteresse en superposition avec la voirie actuelle.



A gauche, cette autre plaque en marbre noir, hommage des étudiants de 1880 à leurs aînés.


Mais le plus amusant est à voir sur la partie semi-circulaire qui fait l'angle...


Une trace de boulet de canon, "souvenir du 14 juillet 1789"...


... et la date d'achèvement de la construction de l'immeuble: 26 mai 1871, soit 80 ans après l'arrivée du boulet !!! 


3 place de la Bastille, Paris IV°.

9 commentaires:

Alain a dit…

Et rien sur le 10 mai 1981 ?

Thérèse a dit…

Ca c'est amusant... un joli regroupement.

arlettart a dit…

Comme quoi... l'histoire est fluctuante
Merci pour toutes vos découvertes

Fred a dit…

Très bon :)

Le marquage au sol est toujours là ? La dernière fois que je suis passé, il y avait des travaux et je ne suis pas certain qu'ils avaient remis le marquage...

Anonyme a dit…

le boulet a été enlevé il y a quelques mois lors du ravalement. Sera t'il remis?

Klim Sanguine a dit…

Bonjour, le bâtiment ne peut avoir été achevé le 26 mai 1871. Les travaux étaient arrêtés dans Paris depuis l'été 1870 et n'ont pas repris en janvier 71. De plus à cette date, la bataille fait rage dans Paris, le 25 mai plus précisément sur la place de la Bastille.

Anonyme a dit…

Ne m’en veuillez pas si je reviens un peu en arrière car il m’arrive de me balader et de me rouler dans ce blog épatant.
Il me semble superflu d’épiloguer sur la justification de la présence de ce boulet dans un mur d’immeuble haussmannien. Il y est. C’est le principal.
En qualité d’ancien artilleur, et selon la théorie militaire, je peux vous dire qu’un boulet, tiré d’un canon, met « un certain temps » avant d’arriver sur son objectif.
C’est donc ce qu’il s’est passé à une époque où l’artillerie n’était pas encore ce qu’elle est devenue.
Otto.

JPD a dit…

Ah ! C'était vous l'artilleur de Metz ?

Anonyme a dit…

Le 26 Mai , la commune tenait encore Charonne et les combats continuaient mais plutôt autour de la mairie du XIe. Il n'est pas exclu que cette marque ait été gravée à ce moment là.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...