.

.

lundi 2 juillet 2018

Encore un bassin en danger !

Blotti contre une aile du Grand Palais, ornement central du square Jean Perrin donnant accès aux expositions, cette "fontaine-miroir d'eau" est bien discrète. C'est sans doute pour cela que la ville de Paris souhaite  s'y attaquer.


Ce bassin de marbre blanc représente la Seine et ses affluents, dans un style art nouveau parfaitement adapté au voisinage du Grand Palais. Il est l'oeuvre de François-Raoul Larche.





Admirez le travail du sculpteur:



Et bien voici ce que la ville de Paris veut faire de ce square !
Une sorte de miroir d'eau, encore une fois sous les arbres et donc sous les feuilles...
Observez que toute trace du square a disparu... Curieux de la part de ceux qui veulent végétaliser jusqu'aux tunnels du métro...


Vous lirez avec intérêt l'excellent article paru dans La Tribune de l'art: Clic !


Doit-on s'attendre encore une fois à assister à une destruction de notre patrimoine, comme place de la République en 2013 (photo ci-dessous) ?


Square Jean Perrin, avenue du général Eisenhower, Paris VIII°.

2 commentaires:

Florian a dit…

Le gros soucis, c'est que ces miroirs d'eau, en terme de rafraichissement de l'atmosphère, sont bien moins efficace qu'une bonne vieille fontaine. Le baron Haussmann l'avait bien compris. Cette fontaine est au beau milieu d'un square alors que le miroir d'eau sera du béton. La végétation absorbe la chaleur et le CO2.

Jordan a dit…

Fervent lecteur quotidien de "La Tribune de l'art" comme de "Paris-bise-art", je me réjouis que vos sites respectifs luttent, du mieux qu'ils le peuvent contre le vandalisme parisien (et principalement municipal).
Hier Pour Bertrand Delanoé, aujourd'hui pour Anne Hidalgo, le slogan est le même : "Tout doit disparaître !"
En vrac hier : la piscine Molitor, les Serres d'Auteuil, la Samaritaine, la place de la République, l'hôtel de Reichenbach, la place de la Concorde, la chapelle Laennec, et j'en passe...
Demain : la place de la Bastille, la place du Panthéon, la place des Fêtes, le Champ-de-Mars, la place de la Nation, la Tour Triangle, les Tours de Charenton-Bercy, etc.
Et sans compter la perte du "petit" patrimoine : les réverbères abandonnés, tronqués, dégradés, les grilles au pied des arbres remplacés par des herbes sauvages, les fontaines Wallace qui ne fonctionnent pas, etc.
Ici, c'est une fontaine que la ville de Paris veut saccager...avec l'accord de la RMN-Grand Palais (ne soyons pas dupes) qui se lance dans une nouvelle opération de rénovation de son bâtiment principal et qui, comme le maire en mal d'ego de n'importe quelle commune, veut faire un "grand geste architectural" pour marquer le changement.
Et si le changement c'était tout simplement le respect des oeuvres, des sculptures, des bâtiments (et de leurs auteurs) ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...