.

.

mercredi 18 avril 2018

Un lotissement exemplaire

Après la chute du second empire, la troisième République continua de bâtir. C'est ainsi qu'en 1880, la compagnie d'assurances La Confiance entreprit le lotissement des terrains reliant la rue du faubourg-poissonnière à la rue de Dunkerque, où se trouvait déjà un hôtel particulier.
Six immeubles de rapport sortirent de terre sur les anciens jardins, mais l'hôtel particulier fut préservé au milieu de ce nouvel ensemble.
Nous nous rendons au numéro 175 rue du faubourg poissonnière où l'entrée cochère est ouverte en semaine.


Ce plan de 1880 vous aidera à vous repérer. Au passage, observez le plan des appartements...


Repère 1 - Nous entrons !



Repère 2 - La première cour où nous reviendrons:


Repère 3 - Nous retrouvons ici les anciens jardins de l'hôtel particulier, ou ce qu'il en reste...




Repère 4 - Même s'il a été fortement remanié, on devine encore que cet hôtel devait avoir fière allure.
C'est aujourd'hui un studio de musique qui occupe les lieux.




Repère 5 - L'arrière de l'hôtel a été défiguré. Nous nous trouvons dans l'ancienne cour des communs; le sol a été artificiellement rehaussé afin d'aménager des garages en dessous.



En revenant sur nos pas, nous rencontrons l'entrée de l'hôtel qui a conservé sa superbe grille:





Retour dans la première cour (repère 2) où ces inscriptions encore bien visibles nous rappellent un temps où l'on savait vivre ...


Sur l'invitation d'un résident, nous pouvons entrer...
Avouez que ça a de l'allure ! 


Repère 6 - Cet escalier est superbe. On a eu l'intelligence et le bon goût de ne pas défigurer la cage d'escalier; l'ascenseur a été discrètement intégré au bâti.



Une verrière éclaire la cage d'escalier:


Vous ai-je dit que j'aimais les escaliers ?



175 rue du faubourg-poissonnière, Paris IX°.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...