.

.

.

.

vendredi 11 novembre 2016

La maison Neumont à Montmartre

Notre lecteur Arnaud m'ayant interrogé sur une maison montmartroise, j'ai décidé de lui répondre par cet article.
Cet heureux homme voyait de sa fenêtre une curieuse maison dont il m'a envoyé la photo:
Difficile de se tromper: il s'agit de la "maison Neumont", du nom du peintre Maurice Neumont qui y vécu jusqu'à sa mort en 1930.


C'est vrai qu'elle intrigue, cette haute maison; elle a inspiré bien des peintres comme ici Tin Florias (rue Gabrielle à Montmartre 1936).


Comme chacun le sait (je plaisante !), Maurice Neumont fut un peintre-lithographe-illustrateur à succès qui n'hésitait pas parfois à faite preuve de légèreté:


N'oublions pas que Maurice Neumont est l'un des fondateurs de la République de Montmartre !



Neumont confia à l'architecte Louis Brachet le soin d'aménager sa maison; c'est lui qui donnera à cette demeure un aspect Art Nouveau que n'aurait pas renié Guimard.
La face sud n'est visible que sur d'anciennes cartes postales; aujourd'hui, les arbres la masquent presque entièrement.



 J'ai profité du soleil pour prendre ces quelques photographies ce matin.
Ici, la "face nord" de la maison donnant sur la place du Calvaire:


La plaque qui orne la porte d'entrée (une autre plaque à gauche de la porte témoigne de la présence de Louis Icart, peintre lui aussi, mais elle est aujourd'hui illisible).



Au-dessus de la porte, deux grosses chouettes de garde:


La maison possède peu d'ouvertures sur le côté nord. C'est bien naturel quand on imagine la vue sur tout Paris de l'autre côté.


Le saviez-vous ? La place du calvaire est la plus petite place de Paris.


Il faut descendre rue Gabrielle pour tenter d'apercevoir la façade de la maison, celle que voyait notre lecteur.
Au premier plan, un jardin "sauvage" et des ruches.


Zoom, zoom !
Oui, il y a un reflet ! Qu'est-ce que j'y peux ?


Contrairement à ce qu'on peut lire çà et là, l'escalier extérieur que nous avons vu sur les anciennes cartes postales est toujours  présent (cercle rouge):



Ça, c'est Paris Montmartre !


1 place du calvaire, Paris XVIII°.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

il faudrait peut etre attendre que les feuilles tombent... :-) pour avoir des vues depus la declivité
et l'apres-midi la lumiere fait ressortir les yeux de la porte-chouette..
Comme on peut le deviner via certains sites, elle appartient a a famille d'un grand laboratoire suisse

le grand barde de PBA a dit…

Il est comme ça JPD , on lui commande un article sur une demeure de Montmartre , il ne va pas attendre la chute des feuilles
Des suisses à Montmartre je ne savais pas ,sûrement des migrants économiques . En revanche des français vivant en confédération helvétique il y en a à foison

Anonyme a dit…

Il y a une grosse erreur dans le paragraphe qui parle de l'architecte de la maison, le nom du style y est très mal orthographié: Art nouveau (et non Arts nouveaux).

Ce nom viens du magasin parisien de Siegfried Bing (Maison de l'Art nouveau) qui se trouvait Rue Chauchat à Paris (9ème arr.) et qui permit la diffusion du style dans la capitale.

("Art nouveau" étant un style, on peut écrire les deux mots avec une majuscules pour éviter toute confusion: Art Nouveau).

JPD a dit…

Mais vous avez raison ! Honte à moi.
Je m'en va correctionner ça illico (et me flageller aussi).

Merci de me l'avoir signalé.

Arnaud a dit…

Quelle réactivité, bravo ! L'enquête est complète. Je n'habite plus le quartier (ni même Paris) mais j'irai faire un tour place du Calvaire si je repasse. A droite de cette maison je voyais un bout de clocher de l'inévitable Sacré Cœur, et dans les toilettes (sur le palier et communes s'il vous plait) la descente de la rue des Martyrs. J'étais moi-même artiste et désargenté, illustrant ainsi les pires clichés d'une chanson d'Aznavour. Aujourd'hui mes pas me guident sur la piste de chinoiseries et autres vestiges des expos universelles, et c'est ainsi qu'ils me menèrent jusqu'à ce blog ! Devenu dès lors un passage obligé tant les infos y sont nombreuses.

le grand barde de PBA a dit…

j'y étais ce midi
des cadenas commencent à être accrochés sur la rampe de la rue du calvaire ,

les ruches de la rue Gabrielle sont d'ailleurs elles aussi cadenassées

JPD a dit…

@ Arnaud: Vous avez vu, j'en suis sûr, qu'il y a deux libellés (exposition universelle et exposition coloniale) dans le nuage de libellés (colonne de droite).

@ Grand barde: Qu'accoustiqué-je ? Vous vîntes sur mes terres sans m'en avertir ! Et ce en pleine saison du beaujolais !!! Vous mériteriez que je vous tance !