.

.

.

.

mercredi 5 octobre 2016

Lycée Hoche - Versailles

Hors Paris

Construit vers 1770 par l'architecte Richard Mique, le couvent des Chanoinesses de Saint-Augustin affirmait déjà sa vocation enseignante en instruisant les jeunes filles des familles travaillant à la cour.
Saisi comme bien national à la Révolution et après une courte période où il prendra le rôle d'hôpital militaire, l'ancien couvent deviendra un lycée en 1804. Il sera même en 1809 l'un des huit lycées de première classe de l'Empire.
Aujourd'hui, le lycée Hoche fait partie de ces trésors (presque) cachés qui font de Versailles une ville passionnante... Car il n'y a pas que le château !



Dès la grille d'entrée, on est frappé par l'harmonie qui se dégage du bâtiment principal, blotti autour de sa chapelle



La chapelle a été construite sur le modèle d'un temple antique.


Restaurée en 2011, la chapelle présente un aspect classique on ne peut plus harmonieux


Des bas-reliefs "à l'ancienne" représentent l'inspiratrice du lieu, la reine Marie Leszczyńska



Que dire ? C'est beau. C'est tout !


Nous ressortons de la chapelle. La vaste cour d'honneur nous indique la sortie droit devant


Mais cette ouverture dans le mur de gauche, qu'est-ce ?


Une courette où sont rassemblées les victimes des différents conflits


Un petit musée est installé dans le bâtiment d'entrée



Présentant diverses expositions au cours de l'année, ce petit musée est tenu par des bénévoles passionnés
En ce moment - et jusqu'au 13 décembre 2016 - "14-18 AU LYCÉE HOCHE".




Musée petit certes, mais de grande qualité



L'Office de tourisme de Versailles organise de temps en temps des visites; consultez leur site.
L'accès au musée est gratuit: voir les jours et heures d'ouverture ici.

73 avenue de Saint-Cloud, Versailles (Yvelines).

7 commentaires:

marc a dit…

Ce musée est remarquable. C'est le premier vrai musée historique d'un lycée parisien/francilien. De nombreux lycées ont des petits musées mais celui de Hoche est le seul ouvert au public. Je crois que sa "directrice" est rattachée à la mairie...ce qui peut aider.

marc a dit…

Je suis content, le "kapchak" de PBA a changé. J'en avais marre de cocher des panneaux de signalisation, des devantures de magasins ou des rivières. Désormais ce sont des avions

JPD a dit…

ça, ce n'est pas ma faute !

le grand barde de PBA a dit…

vous aussi , ça vous prenait le chou de cocher ces trucs là , sans compter qu'il fallait si reprendre à plusieurs fois
en plus en cochant les avions on se prendra pour la DCA londonienne
je reviens j'ai toujours les mêmes idioties à cocher ; Marc est pistonné

marc a dit…

l'architecture de Richard Mique est tellement belle qu'elle en fait perdre la tête

marc a dit…

Je suis déçu, personne n'a relevé mon allusion à ce pauvre Richard Mique qui fut guillotiné en 1794. Allusion qui n'avait qu'un but rendre hommage à ce grand architecte dont la fin tragique est souvent méconnue à la différence de celle de Lavoisier, andré Chénier ou Roucher. Et oui les architectes aussi ont payé un lourd tribut

JPD a dit…

J'avoue que j'ignorais que Richard Mique ait été "raccourci".

En fouillant un peu, j'ai revu la chapelle des Carmélites de Saint-Denis, dépendant aujourd'hui du musée d'art et d'histoire ( http://paris-bise-art.blogspot.fr/2012/12/la-chapelle-des-carmélites-de-saint.html ).
La ressemblance avec la chapelle du lycée Hoche est frappante !