.

.

.

.

vendredi 10 juillet 2015

Championnet : Pas touche le stade !

En 2008, cet homme de pierre - de Lucien Gibert - fut une des premières photographies de ce blog (Clic !). Notre sculpture est toujours là, installée sur le terrain de sport de la rue de Championnet... pour combien de temps ?


Ce petit espace d'air et de verdure constitue depuis longtemps le poumon de ce quartier des Grandes carrières ; il est pour ainsi dire placé sous la protection des habitants.



Matin ou soir, vous y rencontrerez des jeunes comme des vieux, des blancs comme des noirs, des sportifs comme des poussifs, bref, si la locution "vivre ensemble" a un sens, nous en voyons ici un bel exemple.


Et bien figurez-vous que la Mairie de Paris, dans sa volonté de bétonner tout Paris, a décidé d'amputer ce petit terrain afin d'y couler du béton !
Il est vrai que voir tous ces gens vivre ensemble en bonne intelligence doit être intolérable dans les bureaux climatisés de l'hôtel de ville... Le maire du XVIII° ne semble pas connaître le dossier !




Il est encore temps d'aider les parisiens à lutter contre le furie bétonneuse de Madame Hidalgo : Rendez-vous samedi 11 juillet (demain !) de 14h à 22h sur le stade pour un après-midi d'animations diverses, de discussions et d'espoir !


Allez les voir aussi sur Twitter : @pastouchelestad
et sur leur site : Clic !
et signez la pétition en ligne : Clic !

172 rue Championnet, Paris XVIII°.

2 commentaires:

charly pierre a dit…

et l'amère Anne veut les jeux olympiques pour Paris , on n'est pas à une contradiction en plus

Anonyme a dit…

Prestige et pognon, Charly et des entreprises et des ouvriers avec du boulot pour tasser du béton. Comme en ce moment sur les plages, avec les gamins faisant pâtés et châteaux...Le béton, c'est, parait-il, un signe de bonne santé.
Une pensée, au passage, à Championnet-Sports, apôtre et vedette du basket-ball national au temps où ce sport se jouait encore dehors.
Depuis, on s'enferme, et on compte les sous.
Otto.