.

.

.

.

mardi 3 février 2015

Revue de presse - Le métro parisien

Je vous avais déjà parlé des menaces pesant sur le patrimoine parisien dans son acception la plus populaire, c'est à dire le métro ( Clic 1 et Clic 2 ).
 Aujourd'hui, le quotidien Le Parisien honore le métro d'une pleine page ( Clic et re-clic ) .

Pour ceux qui ne reçoivent pas Le Parisien, j'ai fait des instantanés de cette page que je vous livre ici.


Ces pages sont en haute définition ; usez du clic droit pour les agrandir au maximum.



Pour mémoire, les articles parus sur La Tribune de l'art : Clic !
et sur Metronews : Clic !

11 commentaires:

marc a dit…

Bravo Jean Paul pour l'activation de votre réseau et cet article qui en est le fruit. Il est vrai que le musée des transports de London est superbe (Ah son simulateur de conduite de métro...). Un Londres Bise Art eut il été envisageable si vous étiez resté dans cette ville?

JPD a dit…

Merci.
Et le musée des transports de Londres est soutenu par la mairie... si vous voyez ce que je veux dire...
Un site "London Kiss Art" ? Pourquoi pas, mais à Londres, je n'aurais pas eu le temps que j'ai ici aujourd'hui.

Thérèse a dit…

Oh merci pour ces pages!

charlie pierre a dit…

bravo JPD
je me souviens de ces dernières vielles voitures avec les sièges en bois sur la ligne 2 en 1980
Il y avait un léger espace près du toit et quand il pleuvait on se prenait un peu d'eau sur le crâne entre colonel Fabien et Barbès
allez savoir pourquoi je regrette cette époque ou mes cheveux abondants à l'époque se mouillaient , peut être parce que j'avais 20 ans
cette voiture était elle une sprague ?

JPD a dit…

Eh oui, comme les premières voitures du métro parisien avaient été conçues pour circuler en tunnel, des lanterneaux avaient été prévus dans la toiture pour assurer l'aération en roulant. Alors, évidemment, dans les parties aériennes, il rentrait un peu de pluie... mais il fait toujours beau à Paris !

Et oui, c'étaient bien des Sprague ; elles ont circulé en service commercial jusqu'en 1983.

Eric P. a dit…

Bravo Jean-Paul pour votre ténacité ! Ces rames ne seront donc pas détruites !

JPD a dit…

Oui, enfin, pour l'instant croisons les doigts... et restons vigilants.

charlie pierre a dit…

des lanterneaux
JPD a toujours le mot idoine
Félicitations

Klaus Building a dit…

Je ne sais pas ce qui me déprime le plus. L'état d'abandon de ce patrimoine, ou son saccage par les tagueurs. Sans tag, ces rames de métro seraient dans leur jus, ayant juste besoin d'un petit coup de chiffon. Tandis que maintenant, il faudra dépenser un paquet de fric pour refaire toutes les peintures. Mais les tagueurs, dont le niveau artistique est proche du zéro absolu, s'en foutent totalement.

charly pierre a dit…

pour M Klaus
je partage votre avis sur ces taggueurs irresponsables
il suffit d'aller faire un tour rue Desnoyez à Belleville et voir de quoi ils sont capables
si vous ne connaissez pas cet endroit , ne prenez pas la peine de vous déplacer , jetez un coup d'oeil sur le web et vous serez sidérés
dire qu'ils se disent artistes

marc a dit…

A quand une pétition pour la remise en service des PILI (panneaux indicateurs Lumineux d'Itinéraire). Plus aucun ne fonctionne. Qui, petits ou grands, n'a pas pris plaisir à appuyer sur plein de boutons pour illuminer un maximum de stations? Les PILI datent des années 3O. Je sais bien qu'avec le RER et la ligne 14,les correspondances les plus rapides ne sont plus à jour d'où la mise en sommeil des boutons. Je crains qu'ils soient un jour retirés